Bibliothèque virtuelle (photo)
Accueil (menu)
Liste de tous les livres (menu)

Beaux livres

Biographies

Essais

Fiction

Jeunesse

Livres pratiques

Tous les livres



Illustration
Bibliothèque virtuelle (photo)
Bibliothèque virtuelle (photo)
Acheter c'est voter - Le cas du café
Laure Waridel
[Essais]
Éditions Écosociété, 176 pages

On entend souvent dire avec cynisme que «l’argent mène le monde». Mais l’argent n’est pas le seul pouvoir économique et le présent livre porte sur un pouvoir qui est à la portée de tous: celui de contribuer par ses choix de consommation au développement d’une économie responsable.


Proposé par :
Nathalie Berthiaume, Montréal
 
Son appréciation :
Prendre conscience de nos habitudes de consommation pour réagir à l'injustice, quelle belle façon de contribuer concrètement au monde d'aujourd'hui. Le livre de Laure Waridel ne se lit pas comme un roman, mais nous éclaire sur nos réalités de consommation par rapport à ceux qui produisent ces biens de consommation. Il est toujours bon de se remettre en mémoire qu'on n'est pas seuls sur la planète et que nous devons être redevables à ceux qui cultivent les champs pour nous.

Commentaire des internautes :

Commentaire
Il lève le voile sur une exploitation des ressources humaines et naturelles.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Je voudrais l'offrir à tous ceux qui croient qu'ils ne peuvent rien changer avec de petits gestes. Changer un geste à la fois!

Caroline De Civita, Montréal

Commentaire
Il parle de ce qui se passe autour de nous, chaque jour dans les sphères de la consommation.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tout mon peuple: "Reprenez donc le pouvoir qui vous appartient afin de faire de ce monde, un monde qui nous ressemble."

Melanie Camirand, Cap d'Espoir

Commentaire
Ce livre nous fait prendre conscience de nos habitudes de consommation.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
A tous les consommateurs de la planète.

Sonia Renaud, Gatineau

Commentaire
Ce livre nous aide à prendre conscience de l'importance des menus gestes quotidiens et de leurs impacts sur la planète. Nous devons arrêter de penser que la terre offre des ressources renouvelables et plutôt penser à l'avenir de nos enfants et des enfants de nos enfants.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les amateurs de café et à tous les consommateurs. Le cas du café n'est pas unique et peut s'appliquer à plusieurs autres objets de consommation quotidienne.

Mireille Lalancette, Montréal

Commentaire
Il dépeint la réalité du commerce international: l'emprise qu'ont les multinationales sur les pays du Sud. Sans être défaitiste, le livre propose des actions concrètes que nous pouvons prendre, nous simple consommateur, pour améliorer le sort des habitants des pays du Sud.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Au plus grand nombre de consommateurs. "Par notre pouvoir d'achat, nous pouvons changer bien des choses..."

Poirier Katerine, Montréal

Commentaire
J'adhère aux commentaires de Mme Berthiaume qui a proposé le livre.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous mes amis et connaissances. Pour permettre la diffusion, la réflexion et alimenter nos discussions.

Huguette Picard, Val d'Or

Commentaire
On peut comprendre à l'aide de cet exemple, le débalancement de la richesse. ON peut aussi tenter de faire quelqu'un chose, chacun son petit pour améliorer la vie de l'ensemble de l'humanité

caroline Lapointe, ste-julie

Commentaire
On peut comprendre à l'aide de cet exemple, le débalancement de la richesse. ON peut aussi tenter de faire quelqu'un chose, chacun son petit pour améliorer la vie de l'ensemble de l'humanité

Caroline Lapointe, ste-julie

Commentaire
Nous sommes tous responsables de la répartition de la richesse en prenant notre petite tasse de café.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux dirigeants de tous les pays riches pour qu'ils réfléchissent un peu en prenant leur tasse de café pour mieux répartir la richesse de leur pays.

Huguette Daneault, Shawinigan

Commentaire
Ce livre nous rappelle que nos achats ont des impacts sur la vie des producteurs du sud. Au lieu de se sentir impuissants devant la politique définie par la haute finance, Laure Waridel nous rappelle que nous pouvons prendre en nos mains un pouvoir très accessible : l’achat. Le commerce équitable va rejoindre les autres valeurs de qualité, sécurité, écologie qu’on exige déjà des produits qu’on achète.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux membres du cercle Raymond Aron dédicace: "Le marché... c'est nous!"

Michele Laframboise, Mississauga

Commentaire
Ce livre aide à mieux saisir le pouvoir décisionnel qui repose sur chacun de nous. Il est grand temps de modifier nos comportements pour rendre notre milieu plus équilibré. De plus il apporte certains exemples concrets visant à prendre conscience de nos abus et injustices...
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux dirigeants de compagnie qui importent le cafe: Voyez juste...

Yannick De Serre, montreal

Commentaire
Cette oeuvre permet de comprendre le pouvoir du consommateur de changer les choses, au lieu d'avoir une vision passive du public qui ne peut en rien influencer la société. Ce livre suggère que le pouvoir appartient à tous, et que ce pouvoir est dans le porte-feuille.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Paul Martin: Tu serais mieux de le lire mon grand.

Étienne Girardin, Brossard

Commentaire
Nous nous plaignons de nos conditions de vie (travail, logement, impôt, iniquité sociale) mais quand on regarde ailleurs que notre nombril, nous voyons que nous sommes très chanceux d'être Canadiens. Ce livre nous porte à réflexion sur nos habitudes de consommation.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À toute ma famille (oncle, tante, soeur, cousine, mère, père, etc.)

Sebastien Leblanc, Val-des-Monts, Qc

Commentaire
Laure Waridel m'avait convaincue, j'étais décidée à n'acheter que du café équitable jusqu'à ce que je lise le commentaire de Luc Chartrand dans L'actualité(1er juin 2005). J'aimerais que Mme Waridel commente.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les membres de ma famille au Québec

Lyne St-Germain, Calgary

Commentaire
Le café n'est qu'un exemple pour nous aider à prendre conscience des injustices engendrées par nos habitudes de consommation. Tout le monde devrait lire ce livre, ne serait-ce que pour comprendre que le monde dans lequel nous vivons ne s'arrête pas aux frontières des pays industrialisés. Il faut essayer de consommer moins, mais surtout, de consommer mieux.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À nous tous qui avons la chance de pouvoir nous payer une bonne tasse de café chaque matin.

Violette Vidal, Montréal

Commentaire
Un livre qui nous fait prendre conscience de ce qui se passe avant qu'on puisse boire cette bonne tasse de café. Ça rend plusieurs cafés un peu moins buvables...
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les ministres des pays industrialisés.

karine Poirier, Lachine

À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
à tous les consommateurs de café!

Judith Thibeault, Brossard

Commentaire
Très intéressant pour comprendre comment la production de café fonctionne en Amérique latine. À la suite de la lecture de cet ouvrage, on y repense à deux fois avant d'acheter n'importe quel café à rabais.

Yves Bibeau, Montréal


 
Fiche de lecture (titre)