Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au pied de page
Mythes et réalités sur la maladie d’Alzheimer

Mythes et réalités sur la maladie d’Alzheimer

Au Canada, le nombre de personnes atteintes d'alzheimer devrait doubler d’ici 15 ans. La médecine cherche depuis des décennies des façons de vaincre cette maladie dégénérative du cerveau. Si des percées ont été réalisées au cours des dernières années, plusieurs préjugés persistent.

À l’occasion du mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, voici un questionnaire fait en collaboration avec la Fédération québécoise des Sociétés d'Alzheimer pour vous aider à en savoir plus sur cette maladie.

Ne manquez pas la grande série Alzheimer - Fais ce qui est le mieux pour moi sur ICI Première.

Partagez le quiz

L’hérédité joue un rôle important dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

  • Environ 5 % seulement des cas sont liés aux gènes. Une personne ayant un parent, un frère ou une sœur atteint d’alzheimer possède un risque très légèrement accru d’avoir la maladie.

Combien de Canadiens sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée?

  • Ce nombre devrait pratiquement doubler dans 15 ans. Environ 25 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Le coût annuel imputé aux Canadiens pour prendre soin des personnes atteintes de maladies cognitives est estimé à 10,4 milliards $

À partir de quel âge développe-t-on le plus souvent la maladie d’Alzheimer? 

  • L’alzheimer est une maladie progressive et dégénérative du cerveau. Si elle affecte en plus forte proportion les personnes de plus de 65 ans, elle peut également se déclarer chez des individus dans la quarantaine et la cinquantaine.

Il n’existe aucun remède contre la maladie d’Alzheimer.

  • Il existe toutefois des médicaments et d’autres approches thérapeutiques qui, au cours des premières années après l’apparition de la maladie, peuvent aider à gérer certains symptômes et à améliorer la qualité de la vie.

L’aluminium cause la maladie d’Alzheimer.

  • Malgré les nombreuses recherches effectuées sur le lien possible entre l’aluminium et la maladie d’Alzheimer, il n’existe aucune preuve concluante à cet effet. « Nous n’avons aucune idée d’où vient cette croyance. Il n’y a aucune donnée probante, mais c’est quelque chose qu’on entend souvent », dit Nouha Ben Gaied, de la Fédération québécoise des Sociétés d’Alzheimer.

Parmi les symptômes suivants, lesquels sont révélateurs de la maladie d’Alzheimer et devraient vous inciter à consulter votre médecin?

  • Le fait d’oublier à l’occasion ne signifie pas que vous avez la maladie d’Alzheimer. Ça fait même partie du processus normal de vieillissement. Près de 40 % des personnes âgées de plus de 65 ans vont expérimenter une forme quelconque de perte de mémoire. Cependant, si les pertes de mémoire affectent vos capacités de fonctionner au quotidien et de communiquer, et sont accompagnées de troubles du jugement et du raisonnement, vous devriez consulter votre médecin immédiatement.

Les vitamines et les suppléments stimulant la mémoire peuvent prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

  • On ne peut pas prévenir la maladie d’Alzheimer. De nombreuses études ont été menées dans le but de tester l’efficacité de produits comme les vitamines B, C et E, le Ginkgo biloba, l’acide folique et le sélénium pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Dans l’ensemble, les résultats sont mitigés et non concluants. Toutefois, un nombre croissant d’études démontrent que les styles de vie favorisant le maintien de la forme physique et mentale peuvent en réduire le risque.

Dès le diagnostic de la maladie, votre vie change et vous ne pouvez plus faire les mêmes activités.

  • Bon nombre de personnes atteintes ont des projets, et leur vie continue d’avoir un sens. Il est aussi important d’offrir aux personnes atteintes un milieu de vie approprié, de même que des services, un soutien et des activités qui contribuent à améliorer leur qualité de vie.

La majorité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer deviennent violentes et agressives.

  • L’alzheimer affecte chaque personne différemment. Pour la personne atteinte de la maladie, la perte de mémoire et la confusion qui en résulte sont souvent frustrantes, voire effrayantes. En se renseignant sur la maladie, en aménageant l’environnement physique de la personne et en modifiant notre façon de communiquer avec elle, on peut éviter les éventuelles réactions déconcertantes.

La majorité des personnes atteintes par la maladie sont des femmes.

  • Les deux tiers des personnes ayant reçu un diagnostic après l’âge de 65 ans sont des femmes. Deux facteurs expliqueraient cette plus grande prévalence, selon Nouha Ben Gaied : « Les femmes ont d’abord une espérance de vie plus élevée. Ensuite, il y a le facteur hormonal. À la ménopause, les ovaires cessent de produire de l’œstrogène, qui a un effet protecteur sur le cerveau. »

Tout le monde va développer des troubles neurocognitifs comme la maladie d’Alzheimer en vieillissant.

  • La maladie d’Alzheimer ne fait pas partie du processus normal du vieillissement. On peut tout à fait être centenaire et n’avoir aucun problème cognitif.

Résultat

Partagez le quiz