Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au pied de page
Face-à-face avec l'adrénaline

Face-à-face avec l'adrénaline

Les montagnes russes et les plongeons vertigineux ne vous font pas peur? Explorez les limites de l’extrême en répondant aux questions de ce quiz scientifique 100 % adrénaline!

 Crédit : Agence spatiale européenne, ESA

Certains manèges nous donnent l’impression d’être en chute libre. Quels sont les phénomènes physiques qui expliquent cette sensation d’apesanteur?

  • Avez-vous déjà essayé un manège dans lequel vous avez l’impression de flotter pendant quelques secondes? Ce qui est en cause : la gravité terrestre qui s’oppose à l’accélération verticale de la navette. Les astronautes expérimentent aussi cet état proche de l’apesanteur durant leur entraînement. Lors de vols paraboliques, ces personnes peuvent flotter pendant quelques secondes, comme elles le feraient dans la Station spatiale internationale. 

À quoi correspond l’unité g en physique? 

  • L’unité g (pour « gravité » ou « gravitation ») peut représenter le champ gravitationnel – le rapport entre le poids d’un objet sur terre et sa masse – ou être utilisée comme une valeur d’accélération (en mètres par seconde). En fin de compte, la pesanteur et l’accélération sont de même nature physique.

 Crédit : © Agence spatiale canadienne

Quelle force peuvent ressentir les pilotes d’avion de chasse en vol? 

  • Lors de leurs manœuvres aériennes, les pilotes de chasse peuvent subir une force allant jusqu’à 9 g, soit neuf fois le poids de leur corps. Si le ou la pilote a une masse de 65 kg, sa masse ne change pas, mais elle pèse (elle « appuie ») comme si cette personne faisait 585 kg. Pour se protéger, les pilotes portent des combinaisons anti-g.

Lequel de ces phénomènes n’illustre pas la force centrifuge? 

  • Il s’agit ici de la force centripète, qui maintient un objet dans un mouvement circulaire. La force centrifuge amène quant à elle un corps à s'éloigner du centre de rotation d'un mouvement circulaire.

 Crédit : Farah Experiences LLC

Quelles sont les montagnes russes les plus rapides du monde?

  • Ouvertes au public depuis 2010, les montagnes russes Formula Rossa atteignent une vitesse de pointe de 240 km/h. Les amateurs et amatrices de sensations fortes ne seront toutefois pas en reste avec les Red Force et Do-Doponda : ces montagnes russes peuvent aller respectivement jusqu’à 180 km/h et 172 km/h. Estomacs sensibles s’abstenir!

 Crédit : Lysanne Richard

Laquelle de ces situations provoque la sécrétion d’hormones du stress?

  • Nous n’angoissons pas pour les mêmes raisons que la personne à côté de nous, mais la recette du stress est universelle. Les scientifiques ont identifié quatre ingrédients clés : l’imprévisibilité (quelque chose d’inattendu se produit); la nouveauté (nous affrontons quelque chose que nous n’avons jamais expérimenté); la menace à l’ego (nos compétences sont mises à l’épreuve); et la perte de contrôle (nous avons peu d’emprise sur la situation). La situation doit présenter un ou plusieurs de ces éléments pour activer une réaction de stress dans le corps. 

 Crédit : infographie de Marc Pelletier

Un mensonge s’est glissé parmi ces trois affirmations sur le stress et la peur. Lequel?

  • Le stress et la peur ne stimulent pas la sécrétion de sérotonine, mais bien d’adrénaline. La personne devient ainsi plus réactive face au danger. La sérotonine est l’hormone associée au bien-être, ce qui est un peu moins pratique en situation de danger!

Quelle zone du cerveau est stimulée en premier lorsqu’un élément engendre une inquiétude ou une insécurité?

  • L'amygdale reçoit et traite en primeur toutes les informations visuelles, tactiles, auditives et olfactives transmises par l'organisme. Elle est donc aux premières loges pour déclencher la réponse physiologique de la peur en cas de danger.

 Crédit : infographie de Marc Pelletier

Laquelle de ces manifestations physiques n’est pas un signe caractéristique de l’adrénaline?

  • Le rôle principal de l’adrénaline est de donner un coup de fouet à l’organisme afin de lui permettre de trouver la réponse adéquate face au danger : fuir ou combattre. La présence d'adrénaline dans le sang déclenche ainsi une accélération de la respiration, pour que le cerveau s’oxygène plus rapidement.

 Crédit : Getty images

Pourquoi bâillons-nous parfois en situation de stress?

  • La réponse de stress peut amener un bâillement, parce que le corps cherchera à reprendre de l’oxygène pour être plus fort et plus puissant. C’est donc un réflexe normal, qui ne signifie pas l’ennui, l’apathie… ou la zénitude!

 Crédit : Infographie de Marc Pelletier

Vrai ou faux? Certaines personnes ne ressentent littéralement pas la peur.

  • Vrai, mais c’est très rare! Le syndrome d’Urbach-Wiethe, une maladie génétique, se manifeste essentiellement par des problèmes de peau. Cependant, dans certains cas, des dépôts se produisent dans le cerveau, notamment du côté de l’amygdale, notre système d'alarme interne. Chez certaines personnes atteintes du syndrome d’Urbach-Wiethe, ce centre de la peur est donc inactivé; impossible alors pour elles de détecter les menaces imminentes ou d’éviter les situations périlleuses.

Résultat