Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marius Barbeau, pionnier canadien de l’anthropologie

Marius Barbeau, pionnier canadien de l’anthropologie

4 éléments 

Marius Barbeau a documenté toute une facette du folklore amérindien et canadien-français, soit la transmission de la tradition orale par le conte et le chant. Les veillées chantantes de cet homme attachant et enjoué lui ont permis de faire part de son amour de notre patrimoine musical.

Photo : Marius Barbeau vers 1930 - BAnQ

Représentants de quatre générations de la famille Gros-Louis de Lorette, où Marius Barbeau s'est rendu pour étudier la nation huronne
Représentants de quatre générations de la famille Gros-Louis de Lorette, où Marius Barbeau s'est rendu pour étudier la nation huronne   Photo : Jules-Ernest Livernois/Bibliothèque et Archives Canada

Né en 1883 en Beauce, Marius Barbeau a étudié l’anthropologie en Angleterre, une discipline naissante à l’époque. Mandaté par la Commission géologique du Canada, il s’est intéressé aux contes et aux chants des cultures wendate et franco-canadienne. Ses enregistrements, d’une valeur inestimable, sont à la base du Musée canadien de l'histoire, comme on l’apprend dans cette capsule de l’émission À rebours.

À rebours

Avec : André Martineau (animateur)

Cette aquarelle peinte en 1903 ou 1904 est similaire à une photo prise en 1885 par Marius Barbeau dans un village alaskain.
Cette aquarelle peinte en 1903 ou 1904 est similaire à une photo prise en 1885 par Marius Barbeau dans un village alaskain.   Photo : Bibliothèque et Archives Canada

« Avec les contes et les chansons, le folklore est vivant, mobile. Il change sur chaque bouche, à chaque transmission d’une génération à l’autre et voyage constamment. » Cette mutation perpétuelle de la tradition orale fascine Marius Barbeau. Cet extrait révèle un homme aux talents indéniables de chanteur et de conteur.

Les archives musicales du Canada

Avec : Jean Groulx (animateur), Marius Barbeau (invité)

Dans cette photo non datée, Marius Barbeau (7e personne dans la 1re rangée) pose avec des historiens.
Dans cette photo non datée, Marius Barbeau (7e personne dans la 1re rangée) pose avec des historiens.   Photo : Bibliothèque et Archives Canada

« Une journée d’enquête en sa compagnie était assez étonnante. Quand une enquête était amorcée, il n’y avait rien pour l’interrompre. Il fallait poursuivre jusqu’à l’épuisement de l’informateur. » C’est ainsi que l’ethnographe Luc Lacoursière décrit son expérience avec Marius Barbeau, qui lui a transmis ses méthodes de travail.

Langage de mon pays

Avec : Raymond Laplante (animateur), Luc Lacoursière (invité)

Marius Barbeau utilisait le phonographe inventé par Edison pour enregistrer les chants autochtones et franco-canadiens.
Marius Barbeau utilisait le phonographe inventé par Edison pour enregistrer les chants autochtones et franco-canadiens.   Photo : Getty/Hulton Archive

Jean Duberger livre un hommage senti à Marius Barbeau à l’occasion du 20e anniversaire de sa mort. Il raconte à la journaliste Hélène Raymond comment l’anthropologue organisait des veillées chantantes où il faisait découvrir au public montréalais des conteurs talentueux issus des régions, un geste audacieux considérant le snobisme des intellectuels de la métropole par rapport au folklore.

Les belles heures

Avec : Winston McQuade (animateur), Hélène Raymond (journaliste), Jean Duberger (invité)

Société

Toutes les listes Société
Maxime Bertrand, Kerlande Mibel, Fabienne Colas et Dwight Best

1 élément

Un soldat, de dos, porte un casque bleu de l'Organisation des Nations unies.

1 élément

Francis Reddy

0 élément

Toutes les listes Société

Chargement en cours