Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nouvelle-France : alcool, famine et Filles du roi

Nouvelle-France : alcool, famine et Filles du roi

5 éléments 

Les Filles du roi n’étaient pas des prostituées. Les premiers colons buvaient beaucoup d’alcool et ont survécu à deux famines importantes. Dans cette série, découvrez quelques pages surprenantes de notre histoire.

Photo : La découverte du Canada, par Dyonnet et Beullac - BAnQ

<i>L’arrivée des Filles du Roi en 1667</i> de Fortescue-Brickdale
L’arrivée des Filles du Roi en 1667 de Fortescue-Brickdale   Photo : Bibliothèque et Archives Canada

Vers 1650, la colonie française en Amérique du Nord ne compte que 2500 personnes, et ce sont surtout des hommes. Le roi Louis XIV envoie environ 800 jeunes femmes outre-Atlantique pour qu’elles s’y marient. C’est l’épopée des Filles du roi, racontée par l’animateur de l’émission À rebours, André Martineau.

À rebours

Avec : André Martineau (animateur)

Des comédiens en costume d'époque
Des comédiens en costume d'époque   Photo : Radio-Canada

Les Filles du roi n’étaient pas des prostituées, comme le veut la croyance populaire. La plupart étaient passées par des orphelinats tenus par des religieuses. En une génération, elles rééquilibrent la démographie de la Nouvelle-France et, surtout, permettent à la colonie de devenir tout à fait autonome. L’historien Gilles Laporte trace le portrait de ces jeunes femmes.

Dessine-moi un dimanche

Avec : Franco Nuovo (animateur), Gilles Laporte (historien)

Personnages célèbres de la Nouvelle-France : Cartier, Champlain, Montcalm, Wolfe et Mrg Laval
Des personnages célèbres de la Nouvelle-France : Cartier, Champlain, Montcalm, Wolfe et Mrg Laval   Photo : BAnQ

En 1962, l’historien Marcel Trudel publie le premier tome de son ouvrage Histoire générale de la Nouvelle-France. En entrevue avec la journaliste Renée Larochelle, il explique comment il veut défaire une certaine vision romantique de notre histoire. Il pose un regard critique sur les générations d’historiens qui l’ont précédé et compare les écoles de pensée de Québec et de Montréal.

Partage du jour

Avec : Guy Viau (animateur) Renée Larochelle (journaliste), Marcel Trudel (historien)

Gravure tirée de « Le monde illustré » (1895)
Gravure tirée de « Le monde illustré » (1895)   Photo : Biblliothèque et Archives nationales du Québec

Les premiers colons ont dû s’adapter au froid et à une terre inconnue. Ils ont aussi affronté deux famines importantes qui ont frappé autant les Européens que les Amérindiens. L’historien Réjean Lemoine en explique les causes et les conséquences.

Bien dans son assiette

Avec : Sophie-Andrée Blondin (animatrice), Réjean Lemoine (invité)

Enseigne de cabaret en tôle peinte, fin du 18e siècle, origine inconnue
Enseigne de cabaret en tôle peinte, fin du 18e siècle, origine inconnue   Photo : Musée Stewart

Jean Talon avait sa brasserie, les Jésuites aussi. Au temps de la colonie, boire faisait partie des mœurs, selon l’historien André Champagne, qui a lu l’ouvrage Bacchus en Canada de Catherine Ferland. On y apprend, entre autres, que les ouvriers avaient l’habitude de boire dès le matin. À l’époque, rien ne valait un petit coup d’eau-de-vie pour se soigner.

Pourquoi pas dimanche

Avec : Stéphane Garneau (animateur), André Champagne (historien)

Société

Toutes les listes Société
Liza Frulla

5 éléments

Visuel du Balado La marmaille avec signature

9 éléments

Jean-Sébastien Bernatchez

0 élément

Toutes les listes Société

Chargement en cours