Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Bar des sciences : les défis des femmes en science
Rencontres publiques

Bar des sciences : les défis des femmes en science

6 éléments 

La science reste encore largement un milieu d’hommes, estime une participante de ce bar des sciences. Les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes à étudier en science, mais on en trouve moins dans les carrières après l’université. « Il y a une discrimination systémique qui défavorise les femmes », juge une invitée. Par exemple, les femmes s’intéressent à des sujets qui interpellent moins les panels de sélection, souvent composés d’une majorité d’hommes. Et comme ailleurs, c’est la conciliation famille-travail qui nuit le plus aux femmes lorsqu’il s’agit de construire une carrière. Les mentalités évoluent et, grâce à des programmes qui leur sont dédiés, les femmes sont de plus en plus nombreuses à prendre leur place dans des postes d’importance.

Yanick Villedieu (animateur), Michèle Baron-Bradshaw, Donna Mergler, Nathalie Barrette, Claudie Solar et Claire Deschênes (invitées)

Un bar des sciences enregistré à Montréal et à Québec et diffusé le 14 mars 2004

Photo : Les femmes prennent de plus en plus leur place en science. - iStock

C’est ce qu’estime Donna Mergler, de l'Institut des sciences de l'environnement de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Selon elle, les « règles du jeu » dans le milieu scientifique amènent de nombreuses femmes à rater des occasions lorsqu’elles deviennent mères.

Rencontres publiques

Selon Claudie Solar, professeure à l’Université de Montréal, les femmes « s’intéressent à des sujets qui interpellent moins les autres qui se trouvent sur les panels de sélection ».

Rencontres publiques

« La structure des subventions est conçue pour étudier à temps plein », note la professeure Claudie Solar. Or, les femmes qui désirent avoir des enfants ne peuvent pas toujours se consacrer à leurs études.

Rencontres publiques

C’est ce qu’observe Myriam Côté, ingénieure. Elle estime que les femmes doivent déployer un effort supplémentaire pour s’adapter au milieu scientifique, un « monde d’hommes », parce qu’elles vivent un choc des valeurs.

Rencontres publiques

Un membre du public réagit avec émotion à tout ce qu’il entend au cours de ce bar des sciences. Ayant deux filles adultes étudiant en science, il est découragé d’apprendre qu’elles devront mettre les bouchées doubles pour se tailler une place au soleil dans le domaine scientifique.

Rencontres publiques

Société

Toutes les listes Société
Objets divers sur une table

10 éléments

À un moment ou un autre, il faut se mouiller et dire « je t’aime ».

1 élément

Jean-François Bélanger, Marc Laurendeau, Marie-Ève Bédard et Michel Cormier

2 éléments

Toutes les listes Société

Chargement en cours