Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Plein écran
Balados

Plein écran

13 éléments 

Chaque mois, un thème est exploré avec des invités venus ou pas du milieu du cinéma. Helen Faradji et ses convives décortiquent tout, mais alors vraiment tout, ce qui passionne les amateurs de cet art qu'on adore adorer. Pas de langue de bois, ni d'œillères et, surtout, du gros plaisir.

Une réalisation d'Anne-Sophie Carpentier

Consultez aussi le blogue cinéma d'ICI Radio-Canada Télé

Abonnez-vous au balado sur iTunes et sur Google Play.

Photo : La critique cinéma Helen Faradji anime le balado Plein écran - Radio-Canada

Prochain épisode : 30 août 2018

Marion Cotillard et Vincent Cassel dans une scène de Juste la fin du monde de Xavier Dolan
Marion Cotillard et Vincent Cassel dans Juste la fin du monde de Xavier Dolan   Photo : Shayne Laverdière / Sons of Manual

Les critiques Michel Coulombe et Manon Dumais sont unanimes : Juste la fin du monde, de Xavier Dolan, risque de rafler tous les prix Iris au prochain Gala Québec Cinéma. Cela ne les empêche pas d’avoir de très bons mots pour les autres films de la compétition. « Je suis très content de voir les films des marges être récupérés », observe Michel Coulombe. En compagnie d’Helen Faradji, les deux critiques dressent un bilan de l’année cinématographique au Québec, remplie autant de belles que de mauvaises surprises.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Michel Coulombe et Manon Dumais (invités)

Guillaume Lambert, Helen Faradji et Émile Gaudreault
Guillaume Lambert, Helen Faradji et Émile Gaudreault   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Émile Gaudreault, le réalisateur du film à succès De père en flic et Guillaume Lambert, « le petit blond » de la série Like-moi! et réalisateur d’un film promis pour 2018, tentent de répondre à la difficile question : « Comment faire éclater de rire? » Les invités d’Helen Faradji ce mois-ci représentent deux générations de la comédie. Deux générations, est-ce que cela veut dire deux approches de l'humour? Faire rire, est-ce un instinct, un don? Comment sait-on que c'est drôle? « La comédie est tellement fragile, explique Émile Gaudreault. Tout est un danger pour détruire la comédie. »

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Émile Gaudreault et Guillaume Lambert (invités)

Helen Faradji et Robert Morin font mine d'être terrifiés
Helen Faradji et Robert Morin s'amusent à parler d’épouvante   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Alors que son nouveau film, Le problème d’infiltration, une histoire de monstre et d’épouvante, prend l’affiche le 25 août et clôture le festival Fantasia, Robert Morin discute cinéma de genre avec Helen Faradji. « En général, pour moi le cinéma, c'est un jouet. C'est souvent l'exercice de style qui me titille, comme un cube Rubik, révèle l’inclassable cinéaste. L'idée, c'est de partir d'un genre et d'opérer une trahison. » Que ce soit pour les décors, les fausses images, les maquillages ou les faux arrière plans, Robert Morin s’enthousiasme devant les technologies, avec lesquelles il dit vouloir jouer de plus en plus.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Robert Morin (invité)

Sophie Parizeau, Helen Faradji et Rafaël Ouellet
Sophie Parizeau, Helen Faradji et Rafaël Ouellet   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

En 2016, il commençait déjà à inquiéter. Mais en 2017, Netflix est vraiment le sujet cinéma de l'année. En mai dernier, à la surprise de tous, le géant du visionnement en ligne a refusé que ses deux films choisis en compétition officielle au Festival de Cannes aient droit à une sortie en salle. « Netflix veut-il tuer le cinéma? », se demande l’animatrice Helen Faradji. Pourquoi si peu de productions en français? Pour ou contre Netflix? Discussion avec le cinéaste Rafaël Ouellet, qui a notamment réalisé le film Camion et la série Fatale-Station, et la productrice de séries de fiction Sophie Parizeau, dont la compagnie Casablanca a entre autres produit Terreur 404 et Série noire, offerte sur Netflix, si l'on sait où chercher...

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Rafaël Ouellet et Sophie Parizeau (invités)

Helen Faradji et Raphaël Dostie avec une copie de la bande sonore du film Blade Runner en format vinyle
Helen Faradji et Raphaël Dostie avec une copie de la bande sonore du film Blade Runner en format vinyle   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Le film Blade Runner 2049, réalisé par le cinéaste québécois Denis Villeneuve, est la suite très attendue d’un véritable monument de la science-fiction. Pour l’occasion, Helen Faradji reçoit un fan invétéré de Blade Runner, le cinéaste Raphaël Dostie, qui a vu près d’une centaine de fois le classique réalisé par Ridley Scott en 1982. Les deux cinéphiles racontent des anecdotes de tournage fascinantes, retracent les différentes moutures du scénario adapté du livre de Philip K. Dick et décrivent la contribution des acteurs aux répliques cultes du film.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Raphaël Dostie (invité)

Le réalisateur Francis Leclerc et l'animatrice Helen Faradji dans une salle de cinéma.
Le réalisateur Francis Leclerc est l'invité d'Helen Faradji à l'émission Plein écran pour parler de l'adaptation de romans au cinéma.   Photo : Radio-Canada / Sarah Gagnon-Piché

Pourquoi y a-t-il autant d’adaptations de romans au cinéma québécois ces derniers temps? Pour parler des rapports entre littérature et cinéma, Helen Faradji reçoit le cinéaste Francis Leclerc (Un été sans point ni coup sûr, Pieds nus dans l’aube) qui travaille présentement sur le scénario d’un des plus grands succès d’édition de 2016 : Le plongeur de Stéphane Larue. Il raconte les défis d’adapter un livre à l’écran et l’immense plaisir qu’il éprouve à entrer dans l’univers d’auteurs québécois qu’il admire.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Francis Leclerc (invité)

Martin Bilodeau, Helen Faradji et Georges Privet
Martin Bilodeau, Helen Faradji et Georges Privet analysent en profondeur les moments marquants de l'année 2017 au cinéma.   Photo : Radio-Canada / Sarah Gagnon-Piché

L’année 2017 a été parcourue de scandales et de débats sur la planète cinéma. De la sortie remarquée de la comédie musicale La La Land en janvier jusqu’aux révélations d’inconduite sexuelle à Hollywood à l’automne, en passant par les pratiques de la plateforme Netflix qui ont fait les manchettes toute l’année, le cinéma international et local semble perpétuellement en crise. En compagnie des critiques Martin Bilodeau et Georges Privet, Helen Faradji radiographie l’année qui s’achève, mois par mois, avec rigueur et plaisir. Cinéastes québécois à Hollywood, bévues aux Oscars, croisements entre le théâtre et le cinéma, films remarquables : aucun sujet n’est épargné. Prochaine émission : 25 janvier 2018

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Georges Privet et Martin Bilodeau (invités)

Jeanne Leblanc, Helen Faradji et Sophie Dupuis
Jeanne Leblanc, Helen Faradji et Sophie Dupuis   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Les réalisatrices Sophie Dupuis et Jeanne Leblanc, qui ont fait le tour des festivals avec leurs courts-métrages, décrivent les défis inhérents à la réalisation d’un premier long-métrage, en particulier de l’immense pression qui accompagne un tel projet. « Ça vient avec une forme de responsabilité créative envers nos pairs, nous-mêmes et [la société]. Ça reste qu’on travaille avec des fonds publics », résume Jeanne Leblanc. Les deux cinéastes, dont les films prennent l’affiche au début du mois de mars, abordent également la délicate question de la discrimination positive pour favoriser la présence des femmes au cinéma.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Jeanne Leblanc et Sophie Dupuis (invitées)

Noémi Mercier, Helen Faradji, Magalie Lépine-Blondeau
Noémi Mercier, Helen Faradji, Magalie Lépine-Blondeau   Photo : Radio-Canada

Art fondé sur le désir, le fantasme et la séduction, le cinéma peut-il être féministe? En octobre 2017, l’affaire Weinstein a déstabilisé les repères à l’égard des rapports hommes-femmes. Et maintenant quoi? Pour en parler, Helen Faradji a réuni deux femmes de tête, fines observatrices de tous ces bouleversements : la journaliste Noémi Mercier et la comédienne Magalie Lépine-Blondeau.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Magalie Lépine-Blondeau et Noémi Mercier (invitées)

Catherine Léger, Helen Faradji et Pascal Plante
Catherine Léger, Helen Faradji et Pascal Plante   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Le cinéma québécois est-il en train de retomber en adolescence? Après avoir négligé les films pour ados pendant des années, le Québec semble avoir redécouvert le plaisir de ce genre cinématographique. Pour l’occasion, Helen Faradji reçoit le réalisateur Pascal Plante (Les faux tatouages) et l’auteure et scénariste Catherine Léger (Charlotte a du fun), deux artisans qui ont réussi à concilier film d’ados et cinéma d’auteur.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Pascal Plante et Catherine Léger (invités)

Damien Detcheberry, Helen Faradji et Jean-Francois Lamarche
Damien Detcheberry, Helen Faradji et Jean-Francois Lamarche   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

À l’ère où les films peuvent être regardés n’importe où et n’importe quand, le rôle traditionnel des salles de cinéma semble être remis en question. La magie de l’ambiance de la salle de cinéma, de la communion entre spectateurs devant un film, est-elle vouée à disparaître? Helen Faradji réfléchit à cette question avec Jean-François Lamarche, directeur général adjoint du Cinéma Beaubien et du Cinéma du Parc, et Damien Detcheberry, directeur de la distribution à EyeSteelFilm.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Jean-François Lamarche et Damien Detcheberry (invités)

L'animatrice Helen Faradji avec ses invités Marc Cassivi et MC Gilles. Ils font la pose des trois singes de la sagesse: Helen se couvre les yeux, Marc la bouche et MC Gilles les oreilles
L'animatrice Helen Faradji avec ses invités Marc Cassivi et MC Gilles   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Le cinéma québécois a doublé ses parts de marché en 2017, mais il ne semble pas avoir réussi à se défaire des étiquettes qui lui collent à la peau depuis des années, soit d’être démoralisant, triste ou carrément ennuyant. Alors que le Gala Québec Cinéma enjoint aux Québécois d’être fiers de ses films, ont-ils raison de l’être? Helen Faradji réfléchit à cette question en compagnie des animateurs et chroniqueurs Marc Cassivi et MC Gilles.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Marc Cassivi et MC Gilles (invités)

L'animatrice Helen Faradji avec ses invités Jean-Carl Boucher et Ricardo Trogi, dans le studio 22 de Radio-Canada.
L'animatrice Helen Faradji avec ses invités Jean-Carl Boucher et Ricardo Trogi.   Photo : Radio-Canada / Francis Dufresne

Ricardo Trogi est l’un des rares cinéastes québécois qui séduisent à la fois le public et les critiques. Avec ses films 1981, 1987 et 1991, le réalisateur raconte sa vie à travers son acteur fétiche, Jean-Carl Boucher. Helen Faradji reçoit les deux complices pour discuter de cette trilogie que l’on pourrait définir en trois mots : nostalgique, humoristique et romantique.

Plein écran

Avec : Helen Faradji (animatrice), Ricardo Trogi et Jean-Carl Boucher (invités)

Prochain épisode : 30 août 2018

Société

Toutes les listes Société
À un moment ou un autre, il faut se mouiller et dire « je t’aime ».

1 élément

Les chanteurs Sakay Ottawa, Samian et Florent Vollant

3 éléments

Un père et son fils jardinent.

6 éléments

Toutes les listes Société

Chargement en cours