Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine
Grandes séries

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

10 éléments 

Cette grande série radiophonique animée par Monique Durand nous permet de découvrir en profondeur la vie et l'œuvre de la grande auteure québécoise. En 10 entrevues d'une demi-heure chacune, réalisées entre la Floride et les Cantons-de-l'Est, Marie-Claire Blais s'ouvre à nous comme rarement auparavant.

Série diffusée du 1er décembre au 12 décembre 1997

Photo : Marie-Claire Blais - Jill Glessing

L'écrivaine québécoise Marie-Claire Blais, durant une entrevue à l'émission « Le Sel de la semaine » en 1967.
L'écrivaine québécoise Marie-Claire Blais, durant une entrevue à l'émission « Le Sel de la semaine » en 1967.   Photo : Radio-Canada/André Le Coz

Dans ce premier épisode enregistré dans un parc de Key West, où l’auteure passe ses hivers, Marie-Claire Blais parle de son enfance, de son rapport à la mer, du pensionnat et de l’école publique. Elle revient aussi sur son rôle d’aînée de la fratrie, rôle qu’elle aimait particulièrement jouer. Son départ hâtif de l’école, par manque de moyens financiers, reste un souvenir difficile.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

L'écrivaine québécoise Marie-Claire Blais en 1982.
L'écrivaine québécoise Marie-Claire Blais en 1982.   Photo : Radio-Canada/Jean-Pierre Karsenty

Toujours à Key West, le deuxième épisode de la série d’entretiens avec Marie-Claire Blais porte sur son adolescence, en particulier sur les petits boulots qu’elle exerçait dans des conditions de misère. Mais elle savait déjà qu’elle était une artiste… Puis, elle a quitté Québec pour Montréal et a reçu de l’aide pour son écriture.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Dans un studio de télévision, l'écrivaine
québécoise Marie-Claire Blais, durant une
entrevue.
Dans un studio de télévision, l'écrivaine québécoise Marie-Claire Blais, durant une entrevue.   Photo : Radio-Canada/André Le Coz

La critique québécoise s'est montrée sévère envers son premier roman, alors que la réception a été beaucoup plus positive en France et au Canada anglais. Puis, en 1961, une bourse lui a permis de passer une année à Paris. Si elle s’est imprégnée avec bonheur de la culture parisienne, en pleine ébullition, elle est revenue au Québec sans amertume. Montréal commençait à bouillonner aussi.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais
Marie-Claire Blais   Photo : Harry Palmer

Dans ce quatrième épisode, l’écrivaine Marie-Claire Blais revient sur les années 1960, au cours desquelles une bourse Guggenheim lui a permis d’étudier à Cambridge, puis de vivre à Cape Cod. C’est là, au bord de la mer, qu’elle a écrit Une saison dans la vie d’Emmanuel, qui lui a valu le prix Médicis en 1966. C’était la consécration.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais en 1967
Marie-Claire Blais en 1967   Photo : Radio-Canada/André Le Coz

Marie-Claire Blais a par la suite passé quatre ans en Bretagne. Elle descendait à Paris tous les week-ends pour voir des amis écrivains et sentir le pouls du quartier Saint-Germain. Son retour au Québec s’est fait dans la joie. Elle s’est installée dans les Cantons-de-l’Est, où elle vit toujours, et passe ses hivers à Key West, car elle considère les États-Unis comme sa famille de cœur et d’esprit.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais en 1982
Marie-Claire Blais en 1982   Photo : Radio-Canada

Dans ce sixième épisode, Marie-Claire Blais parle de sa méthode d’écriture, de son horaire de travail et de la discipline qu’elle s’impose pour écrire – et réécrire – ses manuscrits. Elle voit le travail d’écriture comme une mission personnelle et grandiose; l’écriture est le but sacré de la vie. Cependant, elle aime bien s’amuser et passer du temps avec ses amis.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais en 1973
Marie-Claire Blais en 1973   Photo : Radio-Canada

Marie-Claire Blais évoque les thèmes qui fondent son œuvre. Elle s’intéresse beaucoup au sort des jeunes enfants malheureux. Le rôle des adultes, selon elle, devrait être de les protéger de la violence de la société. Le sort des Noirs la préoccupe beaucoup, car elle a vécu aux États-Unis. Malgré toute la misère qu’elle perçoit dans le monde, son pouvoir de dénoncer les injustices lui permet de garder sa joie de vivre.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais en 1982
Marie-Claire Blais en 1982   Photo : Radio-Canada

Plusieurs auteurs ont influencé Marie-Claire Blais, de Virginia Woolf à Marcel Proust en passant par Jean Genet. Elle parle aussi de ses rencontres, de Marguerite Yourcenar à Svetlana, la fille de Staline. Elle parle aussi de ses œuvres non romanesques : nouvelles, théâtre, poésie, ainsi que de ses passe-temps comme la sculpture et la peinture.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais en 1995
Marie-Claire Blais en 1995   Photo : Radio-Canada

Marie-Claire Blais se confie à propos de sa fragilité et de sa timidité. Elle s’impose de faire davantage de sorties publiques pour surmonter sa sensibilité à fleur de peau. Puis, elle parle des éditeurs qui, selon elle, respectent peu le métier d’écrivain. Elle aborde également un sujet important dans son œuvre : l’amitié et l’amour.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Marie-Claire Blais en 1998
Marie-Claire Blais en 1998   Photo : Radio-Canada

Dans ce dernier épisode, Marie-Claire Blais nous parle de bonheur. Pour elle, il convient mieux de parler de sérénité, d'équilibre heureux qu'on atteint en faisant bien ce que l'on doit faire. Elle croit qu'en vieillissant, on s'accomplit graduellement. Elle conclut en disant que nous avons un rôle actif à jouer dans nos vies; nous sommes des êtres autonomes.

Marie-Claire Blais : parcours d'une écrivaine

Avec : Monique Durand (entretiens et réalisation)

Chargement en cours