Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L’irremplaçable Olivier Guimond

L’irremplaçable Olivier Guimond

4 éléments 

C'est en 1956 que les Canadiens ont découvert l’humoriste Olivier Guimond dans l'émission Music-Hall, puis dans Cré Basile. Avec les années, il est devenu l’un des plus grands comiques de l’histoire du Québec. Cette liste contient des extraits d'entrevues qu’il a accordées et des hommages posthumes.

Photo : Olivier Guimond faisant un clin d'oeil en 1970 - Radio-Canada / ICI Radio-Canada/André Le Coz

Olivier Guimond incarne un policier en 1971 dans un sketch de l’émission <i>Smash</i>.
Olivier Guimond incarne un policier en 1971 dans un sketch de l’émission Smash.   Photo : ICI Radio-Canada/Jean-Pierre Karsenty

Dans une entrevue ponctuée de fous rires, Olivier Guimond se dit chanceux dans sa carrière tout comme dans sa vie personnelle, évoquant son amour pour sa femme et son fils. Quelques mois avant sa mort, l’humoriste répond aux questions de l’animatrice Lise Payette, particulièrement coquine, avec authenticité et bonne humeur, cachant parfaitement sa timidité maladive.

Studio 11

Avec : Lise Payette (animatrice), Guy Provost et Jacques Fauteux (collaborateurs), Olivier Guimond (invité)

Olivier Guimond (d) et Roger Michael (g) jouent un boxeur et un entraîneur dans un sketch enregistré en 1971.
Olivier Guimond (d) et Roger Michael (g) jouent un boxeur et un entraîneur dans un sketch enregistré en 1971.   Photo : ICI Radio-Canada/Jean-Pierre Karsenty

Dans cet extrait enregistré en 1962, l’humoriste Olivier Guimond raconte des anecdotes qui montrent comment il est dévoué à son art, allant même jusqu’à recevoir un coup de maillet sur la tête qui a nécessité des points de suture. Il parle ensuite de deux cascades qui ne se sont pas déroulées comme prévu en raison d’ennuis vestimentaires.

Le bel âge

Avec : Pierre Paquette et Lizette Gervais (animateurs), Olivier Guimond (invité)

Un des rôles marquants d'Olivier Guimond : son soldat devant une maison de Westmount durant le <i>Bye bye 1970</i>
Un des rôles marquants d'Olivier Guimond : son soldat devant une maison de Westmount durant le Bye bye 1970   Photo : ICI Radio-Canada/Francis J. Menten

Au lendemain de la mort de l’humoriste, des passants, visiblement attristés, réagissent à la disparition d’Olivier Guimond, soulignant son grand talent, sa bonté et ses mimiques faciales comiques. « Jamais on n’aura un comédien pour le remplacer. Même un Latulippe ou un Pellerin. C’est un moule qui ne se fait plus », dit une participante à ce micro-trottoir.

Présent

Avec : Raymond Charette (présentateur), Claude Bisaillon (journaliste), Olivier Guimond (invité)

Les comédiens Olivier Guimond et Marc Labrèche en 1970, durant le tournage d'<i>À la branche d'Olivier</i>
Les comédiens Olivier Guimond et Marc Labrèche en 1970, durant le tournage d'À la branche d'Olivier   Photo : ICI Radio-Canada/André Le Coz

« Je l’admirais même avant de la connaître. J’étais loin de penser que ce gars-là était aussi extraordinaire dans la vie de tous les jours. » C’est ainsi que l'humoriste Gilles Latulippe rend hommage en 2012 à son ami Olivier Guimond, qu'il a appris à connaître au fil des années, lors d’une entrevue marquant le 100e anniversaire de naissance du légendaire comique.

Dessine-moi un dimanche

Avec : Franco Nuovo (animateur), Jean Dion (collaborateur), Gilles Latulippe (invité)

Arts

Toutes les listes Arts
Anne Dorval dans <i>J'ai tué ma mère</i> de Xavier Dolan

8 éléments

Gilles Archambault et Stanley Péan

1 élément

Dany Laferrière, académicien

6 éléments

Toutes les listes Arts

Chargement en cours