Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Les pionniers de l’humour québécois, toujours drôles

Les pionniers de l’humour québécois, toujours drôles

5 éléments 

Les Québécois aiment rire, et ce n’est pas nouveau. L’industrie de l’humour au Québec, c’est sérieux. Si des humoristes comme Louis-José Houde et Martin Matte vendent aujourd’hui des milliers de billets de spectacles, c'est que des pionniers leur ont pavé la voie. Redécouvrez nos grands humoristes au fil de ces archives.

Photo : Yvon Deschamps et La Poune - Radio-Canada / André Le Coz/Guy Dubois

Yvon Deschamps en 1969
Yvon Deschamps en 1969   Photo : Radio-Canada/André Le Coz

Yvon Deschamps écrit des monologues depuis quelques mois seulement – et il connaît un succès éclatant – lorsqu’il se prête au jeu de la tribune téléphonique en mars 1969. Les auditrices manifestent leur amour pour ce jeune humoriste qui incarne un personnage proche du peuple. Il explique ce qui l’inspire. Une femme lui demande s’il est marié.

Magazine éclair

Avec : Isabelle Pierre (animatrice), Yvon Deschamps (invité)

Les Cyniques en 1969
Les Cyniques en 1969   Photo : Radio-Canada/André Le Coz

Le groupe fait carrière depuis à peine un an et demi lorsqu’il accorde cette entrevue à la journaliste Andréanne Lafond. Déjà adulés par le public qui apprécie leur humour irrévérencieux, les Cyniques s’apprêtent à donner un spectacle à La Comédie-Canadienne. C’est l’occasion de revenir sur leur processus d’écriture, sur la notion d’engagement politique et sur leur carrière d’avocat.

Présent

Avec : Andréanne Lafond (journaliste), Marc Laurendeau et Marcel Saint-Germain (invités)

Olivier Guimond
Olivier Guimond   Photo : Musée Juste pour rire

Olivier Guimond fils voulait marcher dans les traces de son illustre père, une vedette de l’époque burlesque du début du XXe siècle. « Papa n’était pas d’accord », dit-il au cours de cette entrevue où il raconte les premiers temps de sa carrière et parle des coulisses du métier. C’était bien avant Cré Basile, dans les années 60, qui le propulsera parmi les grands humoristes de son époque.

Le bel âge

Avec : Lizette Gervais et Pierre Paquette (animateurs), Olivier Guimond (invité)

Clémence Desrochers en 1964
Clémence Desrochers en 1964   Photo : Radio-Canada/André Le Coz

La Boîte à Clémence, sur la Rive-Sud dans la région de Montréal, ne fera pas long feu. Mais à son ouverture, la jeune humoriste, déjà très appréciée du public, vend son établissement avec enthousiasme dans les médias. C’est l’occasion de revenir sur l’évolution de sa carrière et sur les thèmes qui la préoccupent.

Partage du jour

Avec : Réginald Martel (animateur), Clémence Desrochers (invitée)

La Poune en 1977
La Poune en 1977   Photo : Radio-Canada/Guy Dubois

Après 15 ans de spectacles burlesques au Théâtre National, Rose Ouellette a voulu prendre sa retraite. Impossible : le contact avec le public lui manque trop. Elle reprend du service dans les cabarets. Elle explique ici que son surnom, « La Poune », lui vient d’Olivier Guimond père et parle de l’humour qu’elle pratique, que certains estiment vulgaire. Malgré tout, des juges et des avocats viennent la voir en spectacle.

Présent

Avec : Henri Bergeron et Colette Devlin (animateurs), Michèle Juneau (journaliste), Rose Ouellette (invitée)

Arts

Toutes les listes Arts
Karyne Lefebvre

0 élément

Représentation de l'opéra <i>Carmen</i>, de Georges Bizet, le 6 juin 2012, en Israël

9 éléments

L'auteur Michel Tremblay devant le public du Théâtre du Nouveau Monde.

2 éléments

Toutes les listes Arts

Chargement en cours