Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Bar des sciences : la science-fiction, l’amie sous surveillance de la science
Rencontres publiques

Bar des sciences : la science-fiction, l’amie sous surveillance de la science

5 éléments 

Une explosion assourdissante dans un vide sidéral où les ondes sonores ne peuvent voyager. Des sabres lasers qui s'entrechoquent, alors que la lumière est immatérielle. Un lézard géant qui court, même si sa masse musculaire ne devrait pas lui permettre d'avancer à plus de 15 km/h. La science-fiction peut-elle faire du tort à la science? Une certaine unanimité règne tout au long de ce bar des sciences : il y a peu de risques que les œuvres de fiction troublent les scientifiques. Au contraire, la littérature et le cinéma peuvent amener des jeunes vers les carrières scientifiques en soulevant leur intérêt. L’art permet de transgresser les limites du réel. Il nourrit l’imaginaire, ce qui est fort utile en science pour aborder des problèmes complexes.

Yanick Villedieu (animateur), Roland Lehoucq, Joël Champetier, Mario Tessier et Norman Molhant (invités)

Un bar des sciences enregistré le 11 avril 2006 au bar L'Barouf, à Montréal, et diffusé le 16 avril 2006

Photo : La science-fiction nourrit l'imaginaire des scientifiques. - iStock

«  [Ils en ont besoin] pour exprimer des choses qui ne sont pas admissibles dans le contexte scientifique actuel », estime l’auteur Norman Molhant. « C’est une façon de s’échapper de la triste réalité : on n’atteindra jamais les étoiles lointaines », ajoute un auditeur.

Rencontres publiques

Ce n’est pas tant la science-fiction qui nuit à la science que la « scrap qui passe dans les émissions les plus vulgaires », estime Norman Molhant, scientifique et auteur.

Rencontres publiques

C’est ce qu’estime Mario Tessier, historien et astronome, qui donne en exemple les politiques de l’ex-président américain Georges W. Bush, commandées par sa foi, au sujet de la recherche sur les cellules-souches.

Rencontres publiques

L’astrophysicien Roland Lehoucq croit que la science-fiction, en imaginant le futur, force les penseurs, et même les décideurs, à prévoir les coups et à préparer le débat de demain. Par exemple, que ferons-nous du clonage humain, qui sera assurément possible un jour? La science-fiction a déjà préparé des scénarios.

Rencontres publiques

Arts

Toutes les listes Arts
Joseph-Arthur et Rose-Anna dans <em>Le temps d'une paix</em>

5 éléments

Le personnage de Paul, et son créateur, le bédéiste Michel Rabagliati

5 éléments

La chanteuse Alys Robi

4 éléments

Toutes les listes Arts

Chargement en cours