Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Le thé, ce bijou de la culture chinoise adopté par le monde entier

Le thé, ce bijou de la culture chinoise adopté par le monde entier

5 éléments 

Les Chinois ont été les premiers à populariser le thé, jusqu’à ce que les Japonais et les Anglais se l’approprient pour en faire un élément central de leur culture. On peut certainement percevoir, dans une tasse de thé, des pans entiers de l’histoire de l’humanité, parce qu’il a accompagné l’édification de nos civilisations en se propageant partout dans le monde au cours des siècles.

Photo : « On boit le thé pour oublier le bruit du monde  », disait Lu Yu, maître de thé sous la dynastie Tang (618-907). - iStock

L'animateur Serge Bouchard documente l'histoire du thé : une histoire jeune mais chargée.
L'animateur Serge Bouchard documente l'histoire du thé : une histoire jeune mais chargée.   Photo : Radio-Canada

Au Myanmar (ex-Birmanie), on mastique encore la feuille de thé compactée en boulette, comme à l’époque lointaine où l’homme n’avait pas encore découvert les doux arômes du thé infusé. Les Chinois furent les premiers à développer le breuvage aux propriétés énergisantes, rappelle Serge Bouchard en introduction d’une émission complètement consacrée à la boisson qui s’est incrustée dans les habitudes des Occidentaux en même temps que leur urbanisation massive.

Les chemins de travers

Avec : Serge Bouchard (animateur)

Jasmin Desharnais en voyage de dégustation en Chine en 2013 avec l'équipe de <em>La semaine verte</em>
Jasmin Desharnais en voyage de dégustation en Chine en 2013 avec l'équipe de La semaine verte   Photo : Camellia Sinensis

On a d’abord consommé le thé pour ses vertus médicinales, puis on l’a mangé et finalement bu : la découverte de toutes les possibilités de la feuille de thé a été lente dans la Chine ancienne. Jasmin Desharnais, propriétaire-importateur-dégustateur de la maison de thé Camellia Sinensis à Québec, explique à Serge Bouchard que les Japonais ont ensuite transformé le rituel du thé pour en faire carrément un « code de vie ».

Les chemins de travers

Avec : Serge Bouchard (animateur), Jasmin Desharnais (invité)

Les antioxydants sont contenus en grande quantité dans le thé, comme dans les légumes verts et les citrouilles.
Les antioxydants sont contenus en grande quantité dans le thé, comme dans les légumes verts et les citrouilles.   Photo : iStock

On connaît depuis toujours les vertus thérapeutiques du thé, mais la recherche actuelle permet de comprendre l’effet réel de ses antioxydants, lesquels peuvent faciliter la mort des cellules cancéreuses. « Faut-il donc en boire un gallon par jour? », demande René Homier-Roy au chroniqueur Marquis Fortin. « Non, mais il est recommandé de boire au moins cinq à six tasses de thé vert au quotidien! »

C'est bien meilleur le matin

Avec : René Homier-Roy (animateur), Marquis Fortin (journaliste)

Les salons de thé sont très populaires en Occident depuis les début des années 2000.
Les salons de thé sont très populaires en Occident depuis les début des années 2000.   Photo : iStock

La consommation de thé augmente à mesure que des salons de thé spécialisés font leur apparition dans les grandes villes occidentales. « Les consommateurs ont compris que le thé est, comme le vin, un passionnant produit du terroir qui se décline en infinies variations », dit Hugo Américi, de la maison de thé Camellia Sinensis, qui explique que cette demande ainsi que la sécheresse ont entraîné une hausse des prix.

Classe économique

Avec : Maxim Coutié (animateur), Carole Graveline (journaliste), Hugo Américi (invité)

Pulvérisation agricole dans les plantations de thé du Sri Lanka
Pulvérisation agricole dans les plantations de thé du Sri Lanka   Photo : iStock

En janvier 2013, des analyses exécutées par l’Agence canadienne d’inspection des aliments montrent que de nombreux échantillons de thé acheté dans le commerce de détail contiennent des traces de pesticide, dans une teneur supérieure aux normes de Santé Canada. Rien de catastrophique, expliquent quelques experts au micro de Sophie-Andrée Blondin, mais le consommateur a intérêt à être vigilant.

Bien dans son assiette

Avec : Sophie-Andrée Blondin (animatrice), Claude Brunet (journaliste), Hugo Américi (invité)

Alimentation

Toutes les listes Alimentation
Un gâteau aux fruits

6 éléments

De la poutine

4 éléments

Des pommes

4 éléments

Toutes les listes Alimentation

Chargement en cours