•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'invention de la radio

Grande série

L'invention de la radio

Recommandé pour vous

  • Quand le journal La Presse décide de mettre sur pied CKAC, en 1922, elle fait appel à un homme hors du commun, Jacques-Narcisse Cartier. Cousin de Maurice Duplessis, ex-bras droit de Marconi, Cartier a déjà roulé sa bosse aux États-Unis, en Amérique latine et en Europe. L'homme ne manque pas d'imagination et présente, entre autres, un cours de piano, des pièces de théâtre et même, dès 1925, des parties du Canadien de Montréal en direct à la radio. Comme seuls les plus fortunés pouvaient alors s'offrir un appareil, il n'était pas rare que les Canadiens français fassent de l'écoute collective en se réunissant entre voisins. Cette « boîte » rapprochait tout à coup la ville et la campagne, donnait accès à la vie culturelle montréalaise et rendait l'information vivante.

    L'invention de la radio3 septembre 2011
    Avec : Michel Lacombe (animateur), Lynda Baril (réalisatrice)

Cet extrait fait partie de L'invention de la radio

Laissez-vous raconter l'histoire de l'une des plus belles inventions du siècle dernier : la radio, le premier des médias électroniques. Diffusée une première fois en 2011 à l'occasion du 75e anniversaire de Radio-Canada, cette série est animée par Michel Lacombe et réalisée par Lynda Baril. Elle relate l'histoire d'une technologie qui a changé nos vies, de CKAC à Radio-Canada. Elle fait intervenir plusieurs invités, dont des passionnés de la radio, des experts québécois et européens, des proches des premiers artisans de ce média, et fait entendre de nombreuses reconstitutions sonores.

Accéder à L'invention de la radio

Vous aimerez aussi