Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du mercredi 12 décembre 2018

Sylvain Gaudreault veut que les villes en fassent plus pour l’environnement

Publié le

Image de l'arrondissement La Baie en hiver. Vue sur Grande-Baie.
Vue de l'arrondissement La Baie à Saguenay.   Photo : Radio-Canada

Le député du Parti québécois (PQ) dans Jonquière, Sylvain Gaudreault, demande aux municipalités de s'impliquer dans la lutte aux changements climatiques.

Le porte-parole en matière d’environnement du deuxième groupe d’opposition est actuellement en Pologne où il participe à la 24e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP24).

Sylvain Gaudreault en entrevue
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault Photo : Radio-Canada

En entrevue à Y’a des matins, il a mentionné que les municipalités avaient un rôle important à jouer.

Il souhaite notamment que des villes comme Saguenay et Alma signent le pacte pour une transition écologique. Il insiste surtout sur le fait qu’elles devront se montrer conséquentes par la suite.

Si le gouvernement du Canada traîne de la patte, si le gouvernement du Québec ne va pas assez vite, les municipalités, les régions, peuvent faire la différence en ce domaine.

Sylvain Gaudreault, député du PQ dans Jonquière

Dans le cas de Saguenay, la signature du pacte risque d'avoir une signification particulière compte tenu des nombreux projets industriels à l'étude et qui auront des impacts sur l'environnement.

Il y a toutes sortes d’enjeux dans la région qui vont nous demander de prendre des décisions cohérentes.

Sylvain Gaudreault, député du PQ dans Jonquière
D'énormes écrans diffusent le discours d'un homme assis à une longue table sur une estrade à l'intérieur d'un stade où sont réunis plusieurs diplomates en Pologne.
Le ministre polonais de l'Environnement Michal Kurtyka prend la parole lors de la session d'ouverture de la COP24 à Katowice, en Pologne. Photo : Getty Images/Janek Skarzynski

En Pologne, il affirme que les délégués du monde entier sont conscients de l'urgence d'agir pour lutter contre les changements climatiques. Si on ne prend pas de gestes forts importants et ne change pas certaines habitudes de vie, on s’en va vers un mur, rappelle-t-il.

Tous les partis politiques à l'Assemblée nationale du Québec participent à la COP24, dont la ministre de l'Environnement, Marie-Chantale Chassé.

Chargement en cours