•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Potvin est pour un référendum sur le projet de 7 M$ à Laterrière

Y a des matins

Cette émission n'est plus à l'antenne. Elle est remplacée par C'est jamais pareil.

Michel Potvin est pour un référendum sur le projet de 7 M$ à Laterrière

Audio fil du mardi 11 décembre 2018
Michel Potvin parle au micro

Le conseiller municipal Michel Potvin en entrevue

Photo : Radio-Canada

Le conseiller municipal de Saguenay Michel Potvin est pour la tenue d'un référendum sur le projet visant à ériger une troisième station-service et un dépanneur sur le boulevard Talbot dans le secteur de Laterrière.

Lundi, 49 citoyens ont signé le registre pour s'opposer au changement de zonage nécessaire afin d’autoriser la construction de ce projet controversé.

En entrevue à l’émission Y’a des matins, Michel Potvin s’est dit favorable au projet de 7 millions de dollars. Il croit qu'un nouveau dépanneur a sa place à Laterrière, contrairement à ce que croient Pétrole RL et Nutrinor qui contestent le projet. Ces deux entreprises exploitent déjà des stations-service dans ce même secteur.

Un plan d'architecte montre le bâtiment et les pompes à essence. Il y a aussi un grand stationnement.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Voici à quoi pourrait ressembler la nouvelle station-service.

Photo : Courtoisie

Michel Potvin pense qu'il faut tenir un référendum pour trancher la question, même si seulement 270 résidents auront le droit de vote parce que la zone visée est en périphérie du village.

On a un droit d’équité envers les gens. Si on refusait d’aller jusqu’au bout, c’est comme si on favorisait une entreprise par rapport à l’autre.

Michel Potvin, conseiller municipal

Par ailleurs, Michel Potvin ne croit pas que le propriétaire de Pétrole RL, Éric Larouche, est en conflit d'intérêts parce qu'il siège à Promotion Saguenay. Le conseiller municipal affirme qu’Éric Larouche siège à Promotion Saguenay pour son expertise et non pour défendre ses intérêts. Il ne se sert pas de Promotion Saguenay pour défendre son projet, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !