Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du mardi 20 novembre 2018

Le maire d’Alma défend la décision de ne pas signer la déclaration d’urgence climatique

Publié le

Marc Asselin en entrevue dans la salle du conseil
Le maire d'Alma, Marc Asselin   Photo : Radio-Canada

Alors que la Ville de Sherbrooke a signé une Déclaration universelle citoyenne d'urgence climatique lundi soir, les élus d'Alma se sont abstenus d'aller aussi loin.

Environ 70 citoyens se sont présentés devant le conseil municipal pour exhorter le maire et les conseillers à signer la déclaration universelle.

Le conseil a décidé de prendre le temps d’étudier leur demande avant de se positionner.

On utilise les termes catastrophes ou état d’urgence climatique, ce sont des affirmations qui sont extrêmes.

Marc Asselin, maire d’Alma

Le maire Marc Asselin assure que sa ville est à l’avant-garde, notamment avec le Taxibus. Il souligne aussi qu’Alma est reconnue pour ses démarches environnementales et la plantation d’arbres entre autres.

Malheureusement, on a eu plus de critiques que de demandes constructives comme telles, a déploré M. Asselin.

Il assure que les élus prendront le temps de bien lire le document présenté lundi soir dans le but de déterminer ce qu’ils sont prêts à adopter.

Chargement en cours