Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du mercredi 17 octobre 2018

Du « papier » de toilette lavable? Pourquoi pas!

Publié le

Une femme aux toilettes
Un rouleau de papier hygiénique   Photo : iStock

Iriez-vous jusqu'à choisir du « papier » de toilette lavable pour protéger l'environnement? Une famille saguenéenne a pris ce virage vert il y a cinq mois.

Un texte de Vicky Boutin

Bien que l’idée puisse paraître surprenante, voire dégoûtante aux yeux de certains, Marie-Noëlle Lapointe affirme qu’il en est tout autrement.

Un choix mûrement réfléchi

En entrevue à l’émission Y’a des matins, la mère de famille a expliqué qu’elle y avait réfléchi pendant deux ans avant de faire le grand saut avec son conjoint et ses quatre enfants.

Il m’est venu à l’évidence qu’on devait essayer de diminuer notre consommation de papier de toilette pour des raisons environnementales.

Marie-Noëlle Lapointe, mère de famille

Les membres de sa famille utilisent du « papier » hygiénique lavable et réutilisable seulement après avoir uriné. Pour le reste, ils continuent de prendre du papier ordinaire.

Leur papier réutilisable est en fait du tissu. Mme Lapointe découpe de vieux draps qu’elle possède ou qu’elle achète dans des friperies. Elle met les tissus utilisés dans son lavage quotidien, les mélangeant avec les serviettes. En réalité, ce n’est pas aussi dégoûtant que ça puisse paraître, indique-t-elle.

Moins de déchets

Elle rappelle que le papier ordinaire est rempli d’agent de blanchiment, en plus d’être emballé sous une pellicule de plastique.

Depuis qu’elle a adopté cette méthode, la famille a diminué considérablement sa production de déchets.

Maire-Noëlle Lapointe croit que cette pratique demeurera marginale, mais elle espère que de plus en plus de gens laisseront de côté leur première impression et seront curieux de l’essayer.

Chargement en cours