Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du jeudi 19 juillet 2018

Une nouvelle règlementation qui réjouit la Distillerie du fjord

Publié le

Des bouteilles de gin Km 12
Des bouteilles de gin Km 12   Photo : Radio-Canada

Le copropriétaire de la Distillerie du fjord, Jean-Philippe Bouchard, se réjouit de la nouvelle règlementation qui permet aux entreprises du genre de vendre leurs produits à même leurs locaux.

Les distilleries québécoises n’étaient pas encore autorisées à le faire, contrairement aux microbrasseries et aux vignobles. Elles viennent maintenant de s’entendre avec la Société des alcools du Québec (SAQ) après plusieurs mois de discussions.

Le prix de vente reste le même qu'à la société d'État.

En entrevue à l’émission Y’a des matins, Jean-Philippe Bouchard, qui produit le populaire gin boréal Km 12, a mentionné qu’il s’agissait d’une excellente nouvelle et d’un grand soulagement.

Ça change complètement notre quotidien.

Jean-Philippe Bouchard, copropriétaire de la Distillerie du fjord

Serge Bouchard et Jean-Philippe Bouchard dans le hall de Radio-Canada à Saguenay.
Serge Bouchard, père et associé de Jean-Philippe Bouchard, président et co-fondateur de la Distillerie du Fjord. Photo : Radio-Canada

On va pouvoir accueillir des gens chez nous, leur offrir une expérience touristique, leur montrer tout le procédé de fabrication, l’inspiration, notre histoire et naturellement ça va se compléter à merveille avec une dégustation, ajoute M. Bouchard.

Les projets d’agrandissement et de modernisation de l’entreprise de Saint-David-de-Falardeau ont d’ailleurs été pensés en fonction d’accueillir les visiteurs.

Il explique que la règlementation était plus sévère jusqu’à maintenant pour leur type de produit parce que la teneur en alcool était plus élevée.

Les distillateurs estiment que la vente sur place leur permettra de développer davantage de produits de niche.

Chargement en cours