Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du jeudi 21 juin 2018

Les retraités de Rio Tinto songent à retirer leurs placements de retraite des États-Unis

Publié le

Des lingots d'aluminium
Des lingots d'aluminium (archives)   Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Les retraités de Rio Tinto songent à retirer les placements américains de leur caisse de retraite pour protester contre le protectionnisme de Donald Trump.

L’Association des retraités syndiqués de Rio Tinto dénonce particulièrement la surtaxe imposée aux importations d'aluminium.

Les placements aux États-Unis des travailleurs de l'industrie de l'aluminium représentent un montant de 328 millions de dollars sur 2,58 milliards de dollars contenus dans la caisse des 6520 cotisants.

Selon un porte-parole de l'Association des retraités syndiqués, Alain Proulx, les ex-travailleurs ont accordé un mandat aux gestionnaires de la caisse de retraite pour analyser la possibilité de ne plus investir aux États-Unis.

« C’est un message qu’on veut envoyer aux Américains. En disant que, nous, c’est pas vrai qu'on soutient l’industrie américaine d’une certaine façon et vous, vous nous faites mal d’une autre façon et les caisses de retraite, c’est beaucoup d’argent. »

Les retraités étaient réunis cette semaine en assemblée générale. Alain Proulx espère que d'autres caisses de retraite du Québec et du Canada suivent le mouvement.

Rappelons que le président du Syndicat de l'aluminerie d'Alma, Alexandre Fréchette, a affirmé il y a quelques jours qu'il ne comptait pas lancer de boycottage contre les produits américains.

Chargement en cours