Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du mardi 12 juin 2018

Le commandant de Bagotville fait le bilan du G7

Publié le

Le colonel William Radiff en studio
Le colonel William Radiff en entrevue   Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Le commandant de la base de Bagotville, le colonel William Radiff, est entièrement satisfait du travail effectué durant le sommet du G7. La base militaire a rempli sa mission d'assurer la sécurité des dignitaires, selon le commandant.

En entrevue à l'émission Y'a des matins, le colonel a mentionné qu'il n'y avait pas eu d'incident ni aucun problème particulier.

C'était un grand défi, mais on a travaillé ensemble. On a bien réussi avec aucune difficulté.

Colonel William Radiff
Quatre drapeaux sont hissés et volent devant la base militaire de Bagotville
La base militaire de Bagotville assurait la sécurité des dignitaires pendant le Sommet du G7. Photo : Radio-Canada

Le colonel Radiff affirme que la plus grande difficulté a été de coordonner le travail des militaires avec les équipes de policiers et les municipalités. Ce travail de planification a débuté en août.

Une drôle de frousse

Le commandant raconte avec une pointe d'humour que sa seule crainte concernait le départ du Boeing 747 du président américain.

« Quand l’avion de Trump est parti il a utilisé presque toute la piste. La piste mesure 10 000 pieds et ils en ont utilisé 9000. J’ai eu vraiment peur. J’étais là pour le départ et je me suis dit : "Est-ce que l’avion va réussir?" raconte-t-il en riant. J’étais un peu inquiet. »

Chargement en cours