•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a des matins

Cette émission n'est plus à l'antenne. Elle est remplacée par C'est jamais pareil.

Élection dans Chicoutimi-Le Fjord : Éric Dubois, le candidat des travailleurs

Audio fil du lundi 4 juin 2018
Deux hommes sourient à la caméra.

Le candidat du NPD, Éric Dubois, et le chef du parti, Jagmeet Singh

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) à l'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord, Éric Dubois, assure être la voix forte qui réussira à porter les dossiers régionaux à Ottawa. Il a mis ses priorités de l'avant à l'émission Y'a des matins qui donne la parole cette semaine à tous les candidats.

Un texte de Roxanne Simard

Avec plus de 20 ans à côtoyer les citoyens et les intervenants régionaux sur le terrain, l’ancien conseiller à la CSN et militant de longue date pour le NPD se présente comme le candidat des travailleurs.

Selon Éric Dubois, le NPD offre des solutions aux problématiques que vit le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Je suis un rassembleur, un leader qui peut proposer aux gens de se mettre à la table pour l’avenir de notre région.

Éric Dubois, candidat dans Chicoutimi-Le Fjord

Dossiers et priorités

Le néo-démocrate espère que la campagne électorale permettra de discuter de différents enjeux, dont les familles et les conditions des retraités.

Quant à la volonté du NPD d'instaurer une déclaration unique de revenu, Éric Dubois croit qu'il n'y aura pas de pertes d'emplois au Centre de données fiscales de Jonquière.

« Le gouvernement du Québec pourrait très bien prélever les impôts et ça simplifierait la vie des gens, diminuerait les coûts et renforcerait le rôle du Québec », précise-t-il.

De plus, le néo-démocrate compte prendre le relais de l’ancien député bloquiste Robert Bouchard concernant le crédit d’impôt aux jeunes diplômés qui travaillent en région.

Je suis le seul à proposer une solution pour attirer des jeunes familles.

Éric Dubois, candidat dans Chicoutimi-Le Fjord

Éric Dubois s'intéresse aussi à la défense du patrimoine bâti dans Chicoutimi-Le Fjord. Il précise d'ailleurs son implication dans le dossier de la reconversion de l'église Saint-Édouard de La Baie en bibliothèque.

L'éloge de la persévérance

C’est la quatrième fois qu’Éric Dubois se présente pour le NPD. Il avait tenté sa chance en 2004 et en 2006, de même que lors de la partielle dans Lac-Saint-Jean en 2007.

« Ça démontre mon engagement pour les valeurs du NPD à un moment où on était bien loin de connaître le NPD comme on le connaît aujourd’hui, comme une alternative politique. »

Éric DuboisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le candidat néo-démocrate Éric Dubois sur la rue Racine dans l'arrondissement de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Il assume pleinement ses trois précédentes défaites et fait même l’éloge de la persévérance. « Au moment où les gens changent souvent de couleur politique, je pense que la continuité, la persévérance et l’engagement sont des valeurs qui pour moi sont importantes », a-t-il déclaré tout de go à l'animateur Jean-Pierre Girard.

Abraham Lincoln a été candidat six fois au congrès avant d’être élu. Ça donne une idée que la persévérance c’est important en politique.

Éric Dubois, candidat dans Chicoutimi-Le Fjord

Selon lui, ses défaites sont même un avantage majeur pour lui, puisqu'il assure connaître beaucoup mieux les dossiers de la circonscription que ses adversaires.

Questionné sur la crise qui entoure la direction du Bloc québécois, Éric Dubois invite les militants bloquistes à se ranger derrière lui.

S’il n’est pas élu, il assure qu’il continuera de s’engager dans sa communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !