Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du vendredi 20 avril 2018

Le Café du clocher bannit les pailles en plastique

Publié le

Une paille ressort d'une pile de pailles colorées.
La Grande-Bretagne veut interdire la vente de pailles en plastique.   Photo : iStock

Le restaurant Le Café du clocher d'Alma se joint au mouvement antipaille et bannit les pailles en plastique non recyclable de son commerce. Le bar la Petite Grenouille aurait aussi fait la même chose.

Alors que la Grande-Bretagne vient d’annoncer son intention d’interdire les pailles en plastique, le phénomène prend de l’ampleur jusqu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Je suis allé dans un restaurant de Québec et je me suis dit : pourquoi on n’emboiterait pas le pas? », raconte le gérant du Café du clocher, Samuel Gingras.

Depuis cette semaine, les serveurs, qui pouvaient distribuer jusqu’à 2500 pailles aux deux semaines, n’en donnent plus aux clients.

« Nous avons une super bonne réaction. Les gens sont tout à fait prêts à se passer d’un simple paille pour aider notre planète un peu », soutient-il.

Samuel Gingras devant des boîtes de pailles dans son restaurant.
Le gérant du Café du clocher, Samuel Gingras, cherche une façon de récupérer les pailles qu'il n'utilisera plus. Photo : Radio-Canada/Jonathan Lamothe

Les clients qui voudraient vraiment utiliser une paille dans son restaurant ne seront toutefois pas laissés pour compte.

Le Café a acheté des pailles écologiques et compostables pour les satisfaire.

Samuel Gingras a bon espoir que d’autres restaurants prendront le virage sans paille, plus tôt que tard.

Chargement en cours