Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du mercredi 21 août 2019

La Soupière de l’amitié d’Arvida fermera ses portes dimanche

Publié le

Deux bénévoles cuisinent
L’organisme communautaire accueillait une vingtaine de personnes chaque jour à Arvida   Photo : Sarah Pedneault

La Soupière de l'amitié d'Arvida mettra fin à ses activités dimanche dans le secteur Saint-Jean-Eudes. Des bénévoles y oeuvraient pour les plus démunis depuis 27 ans.

Une vente de garage ouverte au public a lieu toute la semaine pour se départir d’équipements.

L’organisme doit fermer ses portes faute de relève et en raison de la décrépitude du bâtiment qui l’abrite, le pavillon Pedneault.

Le conseiller municipal du secteur, Jean-Marc Crevier, affirme que la Ville ne pouvait plus rien faire pour sauver l’édifice.

Même si bâtisse avait été en très bon état, ça n’aurait pas changé pour la soupière.

Jean-Marc Crevier, conseiller municipal

En effet, la Soupière de l’amitié d’Arvida fournissait environ 75 % des repas de la soupière de Kénogami. Celle-ci a décidé d’être plus autonome et de trouver un fournisseur plus près. La décision a eu un impact important sur l’organisme de Saint-Jean-Eudes, si bien que tous ces éléments réunis ont convaincu le conseil d’administration de fermer.

Ça devenait difficile de garder une soupière pour beaucoup moins de monde à fournir, a expliqué Jean-Marc Crevier en entrevue à l’émission Y a des matins.

Une cuisinière au travail.
La soupière d'Arvida va mettre la clé sous la porte dans quelques jours.   Photo : Sarah Pedneault

Des besoins urgents à combler

Le conseiller municipal promet que les utilisateurs de la soupière ne seront pas abandonnés. Il essaie de trouver des solutions.

Il n’y a pas une personne qui sera laissée pour compte.

Jean-Marc Crevier, conseiller municipal

Le bâtiment abrite aussi d’autres organismes communaires qui devront également déménager.

On travaille avec Carl Dufour et des dirigeants de la Ville pour les déplacer dans le secteur d’Arvida, explique Jean-Marc Crevier.

Le pavillon Pedneault, une ancienne école, sera complètement vidé afin d’être éventuellement démoli.

Chargement en cours