•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin général pour les nostalgiques

Y a des matins

Cette émission n'est plus à l'antenne. Elle est remplacée par C'est jamais pareil.

Un magasin général pour les nostalgiques

Audio fil du mardi 9 juillet 2019
L'affiche du magasin en gros plan

L'affiche du magasin général La Commère

Photo : courtoisie

Le magasin général La Commère a vu le jour il y a un mois seulement dans l'arrondissement de Chicoutimi et déjà l'engouement des visiteurs se fait sentir.

Le commerce a été lancé par Nancy Godbout, une femme d’affaires de 25 ans.

Nancy Godbout parle derrière un micro.

Nancy Godbout en entrevue en studio

Photo : Radio-Canada

Son magasin général est situé dans l’ancienne Maison du commerce, juste au pied de la petite maison blanche dans le quartier du bassin. Sur les étalages, on retrouve une multitude d’objets d’une autre époque.

Les clients peuvent notamment y acheter des jouets anciens, mais complètement neufs. Des bonbons de toute sorte sont aussi en vente, dont les fameuses lunes de miel.

J’ai fait beaucoup beaucoup de recherches pour trouver des produits exclusifs qu’on ne retrouve nulle part ailleurs qu’à mon magasin.

Nancy Gobbout, propriétaire

Son inspiration : un poêle de 1917 qu’elle a acheté au tout début de cette aventure commerciale. Elle a greffé le reste de son inventaire petit à petit par la suite. Pour y arriver, elle a fait de nombreuses recherches sur le web afin de trouver les produits et les fournisseurs.

Chaque personne trouve son compte dans mon magasin.

Nancy Godbout, propriétaire

La femme d’affaires mijote un autre projet commercial juste à côté, mais préfère garder le secret pour l’instant.

Le magasin général sera ouvert tout l’été et fermera ses portes pour la saison hivernale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !