•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hommage au petit Thomas Audet, trois ans après sa mort

Y a des matins

Cette émission n'est plus à l'antenne. Elle est remplacée par C'est jamais pareil.

Un hommage au petit Thomas Audet, trois ans après sa mort

Audio fil du mardi 18 juin 2019
Un grand-père tenant la photo de son petit-fils entre ses mains.

Le grand-père de Thomas Audet tient une photo de son petit-fils.

Photo : Radio-Canada

La famille du petit Thomas Audet souligne le troisième anniversaire de sa mort mardi. L'enfant de 22 mois est décédé alors qu'il était en attente des services de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

Son grand-père André Simard est toujours à fleur de peau lorsqu’il aborde les événements.

Pour nous autres, c’est la pire journée de toute notre vie. On a perdu un être qui nous était extrêmement cher et on est toujours en attente depuis trois ans pour savoir ce qui s’est passé.

André Simard, grand-père de Thomas

En entrevue à l’émission Y a des matins, M. Simard a avoué que cette journée était particulièrement douloureuse. Pour traverser ces moments difficiles, la famille se réunira en soirée sur la tombe du petit Thomas Audet. Ses proches y déposeront des fleurs. Ils seront accompagnés d’un diacre qui prononcera quelques prières.

L’objectif principal est de rendre hommage au garçon, mais aussi de dénoncer la lenteur des procédures de la DPJ. Le grand-père affirme que la famille n’a jamais eu les réponses qu’elle cherchait à propos des événements puisque l’enquête est toujours en cours.

Ça fait trois ans qu’on nous répète la même chose. Est-ce qu’il va y avoir des développements? Je ne le sais pas.

André Simard, grand-père de Thomas

Il y a quelques mois, la famille a justement déposé une poursuite contre la DPJ et le Centre de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

On veut savoir et on va tout faire pour réussir à savoir ce qui s’est passé, ce qui aurait dû être fait et qu’est-ce qui n’a pas été fait, indique André Simard.

La mort d’une fillette à Granby dans des circonstances similaires à celles du petit Thomas ne fait que raviver la douleur des proches.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca