Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du vendredi 7 juin 2019

Le film inspiré de La déesse des mouches à feu sera tourné en partie dans la région

Publié le

L'écrivaine en studio avec des écouteurs.
L'écrivaine Geneviève Pettersen   Photo : Radio-Canada/Amarilys Proulx et Le Quartanier

Le tournage de l'adaptation cinématographique du roman La déesse des mouches à feu est commencé. Quelques scènes seront tournées au Saguenay, la région d'où vient l'auteure Geneviève Pettersen.

Le long métrage est piloté par la réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette.

En entrevue à l’émission Y a des matins, Geneviève Pettersen a précisé avoir agi uniquement comme consultante sur ce projet.

Elle a rencontré la cinéaste il y a quatre ans et a vite constaté qu’elles partageaient la même vision du film à venir.

Très vite, en discutant avec Anaïs, je me suis rendu compte qu’elle avait complètement la même vision que moi de cette histoire.

Geneviève Pettersen, auteure

L’écrivaine ne se sentait pas en mesure d’adapter son roman pour le cinéma puisqu’elle aurait eu trop de deuils à faire. Je ne me sentais pas capable de rendre cet objet-là cinématographique parce que c’était un livre pour moi d’abord et avant tout, explique-t-elle.

D’ailleurs, elle insiste sur le fait que le résultat est une œuvre à part entière. L'écriture du scénario a été confiée à Catherine Léger.

L’écrivaine se réjouit que des scènes soient tournées au Saguenay. Elle se rendra d’ailleurs sur place vendredi.

Pour moi, le scénario idéal aurait été de le tourner au complet au Saguenay, de prendre des acteurs saguenéens, mais pour des raisons budgétaires, c’était impossible.

Geneviève Pettersen, auteure

Elle souhaitait que les paysages du long métrage ne soient pas composés entièrement de reconstitutions filmées en banlieue de Montréal. Ça fait partie des discussions depuis le début de cette adaptation, souligne-t-elle.

Le roman a aussi été adapté au théâtre par le passé.

Chargement en cours