Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du lundi 18 février 2019

Les entreprises de déneigement de toits débordées

Publié le

Un travailleur s'affaire à déneiger le toit de l'épicerie Metro de Saint-Etienne-de-Lauzon
Un travailleur s'affaire à déneiger le toit de l'épicerie Metro de Saint-Etienne-de-Lauzon, au lendemain de l'effondrement d'une partie de la structure.   Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Les entreprises spécialisées dans le déneigement de toitures sont surchargées en raison des accumulations de neige des dernières semaines.

C’est le cas de l’entreprise La Pelle à neige de Saguenay. Son propriétaire, Charles Marchand, soutient qu’il s’agit d’une année exceptionnelle puisqu’il n’y a pas eu de redoux durant la saison hivernale.

Charles Marchand n’est pas surpris par les nombreux effondrements de toits qui ont défrayé les manchettes au cours des derniers jours.

Pour les particuliers, les maisons sont quand même solides. Je ne pense pas qu’il y a place à panique pour le moment parce que les résidences sont solides. Par contre, pour ce qui est des commerces, c’est vraiment une bonne idée de faire déneiger son toit. On a eu des 15 pieds de neige et de glace. Quand on a des murs adjacents, ce n’est pas des murs qui sont solides. On ajoute une tempête avec ça, c’est terminé, explique le propriétaire de La pelle à neige.

Le spécialiste en déneigement souligne que le poids de la neige change au fil de la saison. Il faut donc être extrêmement vigilant pour prévenir les effondrements.

La neige au début quand elle tombe, on appelle ça de la neige sèche et la neige elle, pèse 100 livres au mètre cube. Mais à travers l’hiver, quand ça commence à s’alourdir ça devient de la neige humide, comme le principe d’une éponge. Avec la glace, ça peut monter à neuf fois le poids de la neige sèche. Donc ça peut monter à 900 livres de mètre cube. C’est beaucoup plus pesant pourtant ça pas l’air pesant, ajoute Charles Marchand.

Selon la Régie du bâtiment, un toit plat peut supporter un maximum de 17 cm de glace ou de 38 cm de neige durcie ou encore de 70 cm de neige fraîche.

Chargement en cours