Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du mercredi 23 janvier 2019

Le taux de taxation des Laterrois ne baissera pas

Publié le

Michel Potvin derrière un micro
Le conseiller municipal de Saguenay Michel Potvin en studio   Photo : Radio-Canada

Les contribuables de Laterrière n'auront pas droit à une baisse de leur compte de taxes.

En entrevue à Y’a des Matins, le conseiller municipal et président de la commission des finances de Saguenay, Michel Potvin, a expliqué qu’il serait légalement impossible de diminuer le taux de taxation.

Ce serait aller à l’encontre du principe de la fusion de 2002.

Michel Potvin, président comité des finances de la Ville de Saguenay

L’administration municipale se dit toutefois ouverte à revoir les services dispensés à Laterrière.

On a parlé de surveillance policière. Le déneigement, on a fait beaucoup d’efforts l’année passée. On en fait encore cette année. En 2017, les rangs sont devenus aussi prioritaires que les rues, explique Michel Potvin.

Le grand argentier de Saguenay donne quelques exemples qui démontrent que Laterrière bénéficie d’investissements en provenance des coffres municipaux.

D’ici 2020, on devrait mettre 700 000 $ pour mettre la Base plein air à niveau. L’édifice municipal, on a mis environ 70 0000 $ cette année. On devrait en mettre encore l’an prochain, enchaîne l’élu.

Il prévoit l’injection de 2 millions $ au cours des prochains mois pour le déploiement d’un programme d’assainissement des eaux.

Des citoyens discutent avant de monter dans l'autobus.
Plus de 250 personnes s'étaient mobilisées le 14 janvier dernier pour manifester leur mécontentement au conseil municipal. Photo : Radio-Canada/Frédéric Pepin

Michel Potvin note que la Ville investit 25 millions $ annuellement pour la culture et que des sommes importantes sont déboursées pour le maintien et l’entretien du Centre Georges-Vézina.

Selon lui, l’ensemble de la population de Saguenay, incluant les contribuables de Laterrière, profite de ces infrastructures.

Revoir le panier de services

Michel Potvin rappelle que les taxes sont la principale source de revenus des villes.

Si moins d’argent entre, le « panier de services » devra être revu selon lui.

J’ai bien compris le message. Les gens, pour toutes sortes de raisons, ils ne veulent plus en payer des taxes. C’est correct. On ne dépassera pas l’inflation. Sauf que ça implique des éléments. Dans les dépenses, on va s’attaquer au panier des services. C’est là que ça va jouer, poursuit-il.

Quant à la concrétisation de nouveaux projets à Saguenay, Michel Potvin répète que l’administration Néron a toujours l’intention d’investir, mais qu’elle le fera dans le respect de la capacité de payer des citoyens.

Ça va prendre les revenus qui vont avec, comme des subventions. Ce que je dis, c’est que tout le monde va devoir faire l’effort, incluant nos fonctionnaires et nos employés. Je ne suis pas fermé à rien. J’ai fait la liste des grands projets. Ça nous coûte plusieurs millions, conclut le président de la commission de finances.

Chargement en cours