Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard
Audio fil du vendredi 18 janvier 2019

La Maison pour sans-abri de Chicoutimi déborde en raison du froid

Publié le

La Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi
La Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi   Photo : Radio-Canada

La vague de froid provoque un débordement à la Maison d'accueil pour sans -abris de Chicoutimi. Toutes les places sont occupées.

Une trentaine d’itinérants y sont hébergés. Les cinq lits de débordement sont aussi complets. L’endroit fait face à un achalandage à la hausse depuis quelques temps déjà.

Le directeur Michel Saint-Gelais souhaiterait avoir plus de lits disponibles. En entrevue à l’émission Y’a des matins, il a rappelé que le phénomène de l'itinérance était malheureusement à la hausse.

L’établissement s’assure d’avoir ce qu’il faut pour aider les personnes en difficulté. On a toujours des vêtements chauds à portée de la main, on a toujours un espace pour accueillir les personnes, un café chaud, explique M. Saint-Gelais.

On ne laisse personne à la rue dans des situations comme ça.

Michel Saint-Gelais, directeur de la Maison des sans-abris

De plus, l’organisation se montre plus flexible concernant ses heures d’ouverture pour permettre aux sans-abris de venir se réchauffer à l’intérieur.

L'affiche de l'organisme
Une affiche à l'intérieur de la Maison pour sans-abri Photo : Radio-Canada/Claude Bouchard

Michel Saint-Gelais travaille actuellement avec des partenaires dans l’espoir de pouvoir financer de nouvelles places en cas de besoin. Sans les identifier, il affirme avoir été approché par des organisations prêtes à offrir des locaux. Il assure qu’en cas de crise, ces ressources seront utilisées.

Réutiliser l’ancienne prison de Chicoutimi?

Si certains citoyens croient parfois que les locaux vacants de la prison de Chicoutimi pourraient servir pour héberger les sans-abris, Michel Saint-Gelais pense que non. Il maintient que les coûts d’entretien y seraient beaucoup trop élevés.

Selon moi, ce n’est pas une option, car ce serait beaucoup trop coûteux d’occuper cet espace.

Michel Saint-Gelais, directeur de la Maison des sans-abris

De plus, il rappelle que les lieux ne sont pas adaptés à la situation.

Chargement en cours