•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Video-Van-Go : L’ancêtre torontois de Netflix dans les années 80

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Video-Van-Go : L’ancêtre torontois de Netflix dans les années 80

Rattrapage du mardi 5 janvier 2021
Une enseigne rédigée en anglais suggère d'appeler au 289-1300 pour passer un moment, tout en restant en dans son pyjama.

L'entreprise torontoise Video-Van-Go livrait des films en VHS dans la grande région de Toronto au milieu des années 80.

Photo : Radio-Canada / Avec l'autorisation de Paul Schiffner

Dix ans avant que le géant Netflix ne commence à livrer des DVD par la poste, les fourgonnettes noires de l'entreprise Video-Van-Go parcouraient la grande région de Toronto pour offrir le même service. « On a vu Netflix, avant que Netflix ne commence », raconte son cofondateur, le Torontois Paul Schiffner.

L’aventure commence en 1985 lors d’une soirée où Paul Schiffner et son ami, le Montréalais Rod Bell, cherchent un film dans plusieurs magasins de location de vidéos, avant d’abandonner leur mission et de commander une pizza. On se regarde après avoir commandé et on s’est dit ‘tu devrais pouvoir te faire livrer un VHS comme tu te fais livrer une pizza’, se rappelle Paul Schiffner.

Un homme portant des écouteurs est assis dans une chambre, près d'une fenêtre

Le cofondateur de l'entreprise torontoise de livraison de VHS Video-Van-Go, Paul Schiffner

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

L’idée a attiré l’attention de Scott Staiman, fondateur de Kernels Popcorn, qui a investi presque un million dans la compagnie. Rod Bell a été le premier à quitter son emploi chez Colgate-Palmolive, où il travaillait avec Paul Schiffner, pour créer un plan d’affaires. Lorsqu’on a eu l’investissement de Scott Staiman, j’ai quitté mon emploi et nous étions les deux à temps plein, précise Paul Schiffner.

Une logistique complexe

La livraison de films en VHS n’existait pas à l’époque dans la grande région de Toronto selon les cofondateurs.

Avec l’aide d’un jeune prodige de l’informatique âgé de 19 ans, Paul Schiffner et Rod Bell ont conçu un système qui permettait à des répartiteurs de communiquer avec les fourgonnettes pour ainsi signaler les commandes des clients.

Un petit ordinateur rectangulaire avec un clavier posé sur une table basse.

L'ordinateur à bord des fourgonnettes noires de l'entreprise torontoise Video-Van-Go qui livrait des films en VHS durant les années 80

Photo : Radio-Canada / Avec l'autorisation de Paul Schiffner

Nous avions engagé des jeunes de 16 et 17 ans à notre centre d’appels puisqu’ils connaissaient tous les films à visionner, explique Rod Bell. Fait inusité : Ed Robertson, chanteur du groupe canadien Barenaked Ladies, était du nombre.

Le succès de Netflix n’a pas laissé un goût amer

En raison du krach boursier de 1987, les cofondateurs n’ont jamais obtenu les investissements nécessaires pour poursuivre sur leur lancée. Ils ont liquidé leurs actifs, mais sont fiers de ce qu’ils ont accompli.

Quand Netflix a du succès, tu te dis ‘on avait quelque chose de bon, c’est bien qu’ils ont réussi’ et ça confirme aussi que notre concept était bon, note Rod Bell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi