Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du vendredi 26 octobre 2018

Changer les politiques de don de sang au Canada

Publié le

La drag queen Madame Bardot  pose avec une poche de sang.
La drag queen madame Bardot est la porte-parole de la campagne Donneurs intermédiaires, d'Égale Canada.   Photo : David Hawe

Au Canada, un homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme ne peut faire un don de sang qu'un an après son dernier rapport sexuel. Certains jugent cette politique discriminatoire. C'est pourquoi l'organisme de défense des droits de la communauté LGBTQ+, Égale Canada, a lancé la campagne Donneurs intermédiaires.

Le principe de la campagne est simple : un individu effectue un don de sang au nom de quelqu’un qui ne peut pas.

Ce dernier publie ensuite un message dans les médias sociaux en utilisant les mots-clics #BloodSurrogates ou #Donneursintermédiaires et identifie la personne dans son réseau qui n’a pas le droit de donner du sang.

Jason Pelletier, alias Jezebel Bardot, drag queen francophone à Toronto est l'égérie de cette initiative.

Jezebel Bardot déplore la politique actuelle. Elle croit que la politique de la Société canadienne du sang est discriminatoire, car elle stigmatise les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes.

Sensibiliser la population

Le frère aîné de Jezebel Bardot est hétérosexuel et donne régulièrement du sang. Ce dernier avait jadis invité son frère cadet à faire un don. Or, ce n’est pas possible.

Mon conjoint et moi sommes ensemble depuis six ans. Les deux, on est en santé. On a une relation amoureuse monogame. Et malgré le fait que nous passerions un test de sang [dépistage du VIH, des ITS, etc.] qui serait négatif, on ne pourrait pas donner. Ce n’est pas permis.

Jezebel Bardot, drag queen

Jezebel Bardot souhaite que les politiques en matière de don se sang soient jugées sur les comportements sexuels plutôt que l'orientation sexuelle.

Chargement en cours