•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des diplômés du Collège George Brown représenteront le Canada au Bocuse d’Or

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Des diplômés du Collège George Brown représenteront le Canada au Bocuse d’Or

Audio fil du lundi 22 octobre 2018
Le chef Paul Bocuse salue de la main les spectateurs et les candidats au concours de cuisine. Le chef porte une toque blanche et une médaille d'or au cou.

Le chef Paul Bocuse était présent au Bocuse d'Or, un concours de cuisine, en 2013.

Photo : Reuters / Robert Pratta

L'équipe canadienne au Bocuse d'Or, en janvier, aura une touche torontoise. Les chefs Trevor Ritchie, Jenna Reich, Nick Lin, Kevin Buck et Angeline Brascoupé, tous des diplômés du Collège George Brown, participent à cette compétition qui est, en quelque sorte, les Jeux olympiques de la gastronomie.

L’équipe canadienne s’entraîne à temps plein afin d'être prête pour ce grand rendez-vous. Ses membres sont soutenus dans leurs démarches par le chef torontois Jean-Pierre Challet, qui agit à titre de mentor de l’équipe.

Jean-Pierre Challet encourage l’équipe à cuisiner des plats qui reflètent l’héritage culinaire de Paul Bocuse, décédé plus tôt cette année. Les participants savent qu’ils devront cuisiner un carré de veau et aussi une recette à base de poisson. Les chefs laissent aller leurs élans créateurs avec les garnitures.

En quête d’un bon résultat pour le Canada

L’équipe canadienne a obtenu son laissez-passer pour le Bocuse d’Or lors d’une compétition au Mexique où l’équipe est arrivée derrière les États-Unis, champions en titre.

Quelque 24 équipes croiseront le fer à Lyon en janvier prochain. Le meilleur résultat canadien remonte à 1999 quand Robert Alle Sulatycky a terminé la compétition au pied du podium, au 4e rang.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi