•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour de rentrée et nouveaux locaux pour des élèves de Kingston

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Jour de rentrée et nouveaux locaux pour des élèves de Kingston

Audio fil du mardi 28 août 2018
Des élèves sont assis en classe et lèvent le bras pour prendre la parole. Ils sont de dos.

Les élèves de l'École secondaire publique des Mille-îles s'installent dans des locaux temporaires pendant deux ans.

Photo : iStock

Les élèves francophones du côté de Trenton, Belleville et Kingston ont repris le chemin de l'école mardi matin, une semaine avant ceux de Toronto. Pour ceux de l'École secondaire publique des Mille-Îles, ce premier jour d'école est aussi synonyme de déménagement temporaire, puisqu'ils s'installent cette année dans l'ancien bâtiment de l'école catholique anglophone St-Patrick.

Le bâtiment de l’école St-Patrick est muni de 15 salles de classe, d’une salle de sciences et d’un gymnase.

Les locaux pourront accueillir jusqu’à 350 élèves.

Cette décision permettra de régler le problème d'espace pour les élèves le temps de terminer la construction d'un nouveau bâtiment qui regroupera les deux écoles secondaires de langue française de Kingston, explique Matthieu Vachon, le surintendant de l'éducation au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO).

C'est vraiment pour répondre à un manque d'espace. On n'arrivait plus à accueillir tous les élèves.

Matthieu Vachon, surintendant à l'éducation du CEPEO

Il ajoute que cela permettra aux élèves du secondaire d'avoir enfin leur propre espace, plutôt que de le partager avec les élèves de l'école élémentaire.

De leur côté, les écoliers de l'école élémentaire publique Madeleine-de-Roybon pourront disposer de salles de classe supplémentaires. Celles-ci sont d'ailleurs nécessaires pour accueillir des effectifs qui ne cessent de grossir année après année, explique M. Vachon.

Il espère par ailleurs que cela permettra de retenir les élèves francophones du secondaire dans le système français à Kingston.

Je suis sûr qu'avec des espaces et les installations nous allons répondre aux besoins de ces élèves et contrer le facteur d'assimilation, dit-il.

Certains élèves du secondaire se plaignaient en effet que les élèves de l'école élémentaire prenaient trop de place et plusieurs décidaient alors de poursuivre leurs études en anglais.

En janvier 2018, le gouvernement provincial a annoncé un financement de 24 millions de dollars pour la construction d'une nouvelle école secondaire de langue française à Kingston.

L'installation dans le futur carrefour scolaire communautaire sera faite en 2020. Selon M. Vachon, cette centralisation permettra d'entretenir de regrouper tout le monde sous le même toit.

Quant au programme d'éducation sexuelle préréforme, M. Vachon affirme que le programme provisoire sera enseigné et que le conseil scolaire participera aux consultations qui se tiendront au cours de l'automne.

Le conseil tient beaucoup à ces valeurs d'inclusion, de diversité et nous souhaitons les enseigner dans un environnement sécuritaire et accueillant.

Matthieu Vachon, surintendant à l'éducation du CEPEO

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi