Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mardi 14 août 2018

Des immigrants vivant à Toronto se racontent

Publié le

Les deux invités dans les studio d'ICI Première
Kocou Dansou et Natalie Feheregyhazi   Photo : Radio-Canada

Le projet Overhear Toronto nous permet d'écouter des témoignages d'habitants de Toronto qui ont tous en commun d'avoir immigré dans la Ville Reine. Ces histoires de vie touchantes parlent des souffrances du passé et de tous les espoirs que suscite cette nouvelle vie à Toronto.

Natalie Feheregyhazi est la créatrice du projet Overhear Toronto.

Elle a recueilli des témoignages d'immigrants qui sont venus s'installer à Toronto. Le résultat est la production de courts documentaires audio accompagnés de musique.

Pour profiter de l'expérience et écouter les personnes, vous devez aller au festival Summerworks.

On vous remet un téléphone où sont enregistrés les témoignages. Les voix des personnes viennent de partout dans le monde. Elles vont vous guider à travers un parcours choisi par elles-mêmes.

Des histoires et des expériences différentes

Toutes les personnes ont toutes en commun de continuer à rêver et de voir Toronto comme une ville où elles se sentent désormais chez elles.

Entre autres témoignages, Kocou Dansou, un Béninois, dit avoir été bien accueilli au Canada. Il aime désormais son nouveau pays, sans oublier ses racines qui se reflètent notamment dans son prénom.

Mon premier prénom sur mon acte de naissance est Kocouvi et mon second prénom est Roger. Mais à la maison quand j’étais encore au Bénin mes parents m’appelaient Roger parce qu’à l’époque c’était normal d’utiliser les prénoms français.

Kocou Dansou

Aujourd’hui, comme adulte, il se présente surtout comme étant Kocou et surtout au Canada. Pour lui, c’est une façon de montrer qu'il vient d’Afrique. Il aimerait bien que quand les gens prononcent son prénom, ils se souviennent qu'il est africain.

D'autres personnes n'ont pas eu le même parcours de vie que Kocou Dansou.

Alaric est sud-africain. Il a assisté impuissant à un meurtre dans son pays. Sue Croweagle a été victime d’abus sexuels alors qu’elle était très jeune.

Overhear Toronto : samedi le 18 août à partir de 14 h - Le site web du projet (en anglais)

Chargement en cours