•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Foyers de soins de longue durée : « C’est une situation catastrophique. »

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Foyers de soins de longue durée : « C’est une situation catastrophique. »

Rattrapage du jeudi 14 janvier 2021
L'intérieur d'un centre de soins de longue durée.

La Dre Mireille Norris croit que les militaires devraient être rappelés dans les foyers les plus touchés par la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Une interniste-gériatre à l'Hôpital Sunnybrook se désole de voir la situation se dégrader dans les foyers de soins de longue durée. Selon les projections de la province, le nombre de morts durant la deuxième vague pourrait dépasser celui de la première vague.

La Dre Mireille Noris qualifie la situation de honteuse. Selon elle, le problème est structurel.

Les foyers de soins de longue durée ne sont pas intégrés à notre système de santé universel, qui met la majorité des ressources humaines et financières dans les hôpitaux. On a un système à 2 niveaux.

Dre Mireille Norris, interniste-gériatre à l'Hôpital Sunnybrook

Elle souligne aussi le manque de personnel et estime qu'il est temps que les militaires soient rappelés dans les foyers les plus touchés par des éclosions. C’est une situation catastrophique, croit-elle.

Photo : Radio-Canada

Méfiance envers le vaccin

La Dre Norris a reçu sa première dose du vaccin. La médecin d’origine haïtienne incite les communautés noires et autochtones à se faire vacciner contre la COVID-19. Je pense qu’on est beaucoup plus sensibles, au courant, de la méfiance des minorités [...] par rapport aux institutions médicales, croit-elle.

Je veux vraiment donner un message d’espoir et de courage pour que les gens profitent des avancées sur le plan de la science et de la justice sociale.

Dre Mireille Norris, interniste-gériatre à l'Hôpital Sunnybrook

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi