•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les risques d’un changement permanent vers l’heure avancée

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Les risques d’un changement permanent vers l’heure avancée

Rattrapage du vendredi 27 novembre 2020
Une sculpture illustrant des horloges à Paris.

Joseph de Koninck explique que les effets négatifs de l'heure avancée sont beaucoup plus nombreux que les avantages.

Photo : Reuters / Charles Platiau

L'Ontario a adopté un projet de loi qui mènera à la fin du changement d'heure, pour adopter l'heure avancée de façon permanente. Ce changement entrera en vigueur uniquement si le Québec et l'État de New York adoptent aussi des lois similaires.

Même si cette nouvelle peut en réjouir plusieurs, la communauté scientifique n’appuie pas forcément un tel changement. Joseph De Koninck, professeur émérite à l'école de psychologie de l'Université d'Ottawa est en faveur d'un changement permanent vers l'heure normale (heure d'hiver). Au micro de Marjorie April, il a expliqué l'impact négatif qu'un changement permanent vers l'heure avancée aurait sur la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi