•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconfinement en plein magasinage des Fêtes : coup dur pour les commerçants

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Reconfinement en plein magasinage des Fêtes : coup dur pour les commerçants

Rattrapage du lundi 23 novembre 2020
deux personnes passent devant un magasin de prêt-à-porter, cafés à la main, à Toronto

Dans les régions de Toronto et de Peel, seules la récupération des achats sur le trottoir et la livraison sont autorisées auprès des commerces de détail au cours des 28 prochains jours.

Photo : Radio-Canada / Robert Krbavac

Les détaillants souffriront du reconfinement dans la région de Peel et à Toronto, selon le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD).

Si les détaillants sont fermés, il va y avoir un prix à payer en janvier, février. Plusieurs ne pourront pas passer à travers l’année 2020, qui a été très difficile, affirme l’un des présidents du CCCD, Marc Fortin.

Il ajoute que l’avenir de bien des commerces va dépendre des ventes de Noël. Pour beaucoup de détaillants, la période des Fêtes peut représenter de 35 % à 50 % des ventes. Il espère que le virage numérique, que des entreprises ont été forcées de prendre ou d’accélérer à cause de la pandémie, en sauvera certaines.

Les programmes du gouvernement sont-ils suffisants ?

Marc Fortin dit que les entreprises apprécient la nouvelle mouture de l’aide fédérale au loyer, qui s’adresse directement aux locataires plutôt qu’aux propriétaires des immeubles. Quant au tout nouveau fonds de 600 millions de dollars de l’Ontario, le Conseil canadien du commerce de détail attend que ses membres reçoivent l'aide financière avant de déterminer s’il est adéquat. On espère que tout va bien rouler. […] On s’attend à ce que ce soit quand même flexible et assez facile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi