•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Le rôle des radios multiculturelles durant la deuxième vague

Rattrapage du vendredi 13 novembre 2020
Capture d'écran d'un Facebook en direct de CHHA 1610 AM. On y voit Herná  Astudillo et Daniela León.

Hernán Astudillo est le fondateur de la station Radio Voces Latinas.

Photo : Facebook : CHHA 1610 AM

À Brampton, l'un des deux grands centres urbains de la région de Peel, près d'une famille sur trois ne parle pas l'anglais ou le français à la maison. C'est là, depuis une semaine, que de nouvelles restrictions ont été mises en place par le médecin hygiéniste en chef local. Mais, comme c'est le cas pour toute la province, la majorité de la communication se fait en anglais.

Même pour les personnes qui parlent anglais, c’est difficile de comprendre l’information du gouvernement , affirme Yudhvir Jaswal, un animateur de radio à la station South Asian Pulse et de télévision sur la chaîne sud-asiatique Channel Y, maintenant imaginez si vous ne parlez pas l’anglais ni le français.

Le fondateur de la station Radio Voces Latinas, Hernán Astudillo, a, lui aussi, un sentiment de responsabilité envers sa communauté. Il a produit des capsules d’information de 15 minutes diffusées tous les jours, gratuitement. Nous devons prendre soin des plus vulnérables, les personnes sans statut légal, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi