•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Les centres de soins de longue durée de l’Ontario sous la loupe d'un expert en gestion de la santé

Rattrapage du mercredi 28 octobre 2020
Une dame âgée marche avec l'aide d'un déambulateur.

Les éclosions se multiplient dans les centres de soins de longue durée de la province.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Alors que la deuxième vague de la pandémie s'intensifie, Michel Grignon, professeur au département d'économie ainsi qu'au département de santé, du vieillissement et de la société à l'Université McMaster, analyse la gestion et le fonctionnement des centres de soins de longue durée de la province. À ce jour, ce sont plus de 1 900 aînés qui sont morts de complications liées à la COVID-19 dans ces établissements.

Le ministère des Soins de longue durée de l’Ontario jugeait qu’il était trop tôt, en mai dernier, pour établir un lien entre les conclusions du rapport des Forces armées canadiennes et le fait que quatre des cinq centres de soins de longue durée cités dans ce rapport sont gérés par des sociétés privées. Selon le professeur de l’Université McMaster, qu’un foyer pour aînés soit public ou privé n’influence en rien la probabilité qu’il y ait une éclosion.

En revanche, une fois qu’il y a une éclosion, la gravité des cas et le nombre de morts sont extrêmement liés au fait que l'établissement soit privé, à but lucratif, ou pas.

Michel Grignon, professeur au Département d'économie et au Département de santé, du vieillissement et de la société à l'Université McMaster

Michel Grignon note toutefois que le type d’établissement peut avoir un impact sur la gestion des éclosions.

La ministre ontarienne des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a déclaré par courriel que la protection des aînés et du personnel qui prend soin d’eux demeure la priorité du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi