•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

La vie d'une étudiante de l'Université de Toronto bascule en raison de la pandémie

Rattrapage du lundi 19 octobre 2020
Mélina Lévesque et les membres de sa famille.

Mélina Lévesque et les membres de sa famille.

Photo : Avec l'autorisation de Mélina Lévesque

La pandémie a bouleversé la vie familiale de Mélina Lévesque, une étudiante de l'Université de Toronto de 22 ans. Le 4 octobre, la Torontoise a publié un article dans le journal étudiant de l'Université de Toronto, The Varsity, dans lequel elle raconte son expérience au cours des derniers mois.

Le tournant pour la famille Lévesque est survenu à la fin du mois de juillet lorsque le père de Mélina a perdu un emploi à temps partiel. Il s’agissait d’un travail qui remplaçait son poste de pilote qu’il occupait pendant presque 50 ans, victime des restrictions sanitaires en avril.

Mes priorités financières ont vraiment changé pour moi et mon frère à ce moment. Il fallait commencer à assumer plus de responsabilités avec moins d’aide de mes parents, ça inclut le coût du loyer, raconte l’étudiante. Mélina Lévesque est maintenant à la recherche d’un deuxième emploi. J’ai vraiment du mal à trouver l’équilibre entre mes études, mon travail, ma recherche pour un deuxième emploi, et le stress financier, dit-elle.

Mélina Lévesque souhaitait publier un article pour que les lecteurs se retrouvent dans ses mots et son histoire, explique-t-elle. Elle demeure optimiste quant à l’avenir grâce à sa famille. Son père, âgé de 64 ans, travaille maintenant sur une chaîne de montage.

Malgré tous les obstacles, je suis vraiment fière de ma famille, je suis tellement fière de mon père, de la résilience de mes parents, de notre unité, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi