•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Les limites des purificateurs d’air dans les écoles

Rattrapage du jeudi 15 octobre 2020
Classe du Conseil scolaire catholique Mon Avenir.

Selon l'ingénieur Joël Primeau, les échangeurs d'air peuvent aider la cause dans les pièces où il n’y a pas de ventilation naturelle. (photo septembre 2020)

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

Le Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB) installera 500 purificateurs d'air dans 37 écoles à haut risque. La compagnie d'électroménagers Danby en a fait don, a annoncé le conseil scolaire. Ces purificateurs seront placés dans des écoles à haut risque qui n'ont pas de systèmes de ventilation mécanique.

Selon Joël Primeau, ingénieur mécanique en chef pour la firme JL Richards à Ottawa et consultant auprès des conseils scolaires en Ontario, les purificateurs d’air sont quand même désirables. Ça va aider la [situation] dans les pièces où il n’y a pas de ventilation naturelle où l’on peut diluer la concentration des bactéries, ajoute-t-il.

La solution idéale, par contre, est un système central de ventilation où l’on peut filtrer tout l’air qui circule dans une salle de classe. Les purificateurs d’air ont leurs limites. La salle de classe est beaucoup plus grande que la portée de ces unités donc en théorie il faudrait en mettre plusieurs, note d'abord Joël Primeau.

Les personnes responsables de l’entretien de l’école, tout comme les enseignants, devront aussi s’assurer de changer les filtres souvent. Les enseignants vont devoir fermer le filtre quand les fenêtres sont ouvertes parce qu’on va rentrer beaucoup plus de poussière et l’on va remplir les filtres rapidement, explique l’ingénieur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi