•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Les restaurateurs ontariens de nouveau ciblés par des mesures sanitaires

Rattrapage du mercredi 30 septembre 2020
Un homme nettoie une table dans un restaurant.

Pascal Vernhes, propriétaire du restaurant Le Baratin.

Photo : Radio-Canada

Le restaurateur Pascal Vernhes ne sait pas à quoi s'attendre de la santé publique de la ville de Toronto, un scénario qui se répète depuis le mois de juillet, dit-il. Le propriétaire du restaurant Le Baratin, dans le petit Portugal, estime que les nouvelles mesures proposées par la médecin hygiéniste Eileen de Villa pourraient soit avoir un impact sur Le Baratin « énormément ou moyennement ».

La médecin hygiéniste recommande notamment de réduire le nombre de clients dans le restaurant, diminuer le nombre de personnes qui peuvent s’asseoir à une même table et obliger les restaurateurs à prendre tous les contacts des clients.

Nous, c’est un petit restaurant donc la limite de nous concerne pas, affirme Pascal Vernhes, mais l’incertitude plane tout de même. Ce qui est plus inquiétant c’est si c’est un confinement comme c’est le cas au Québec, parce que fermer un bar c’est relativement simple, mais un restaurant c’est de la nourriture, beaucoup plus de personnel, donc si l’on en arrivait là, ça serait difficile, dit-il.

La fermeture des salles à manger, comme ce fut le cas en Ontario entre le 16 mars et le 17 juillet, signifierait un retour à la livraison, ce qui ne sera pas viable à long terme pour de nombreux restaurants, selon le restaurateur.

Si un confinement a lieu, le restaurateur espère que le gouvernement prenne en charge tous les salaires, tant ceux des employés, que ceux des propriétaires, de manière à s’assurer que ces personnes aient un revenu qui nous permet de passer l’hiver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi