•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Vivre la pandémie dans le comté de Prince Edward

Rattrapage du mardi 25 août 2020
Chrystelle Maechler.

Pour Chrystelle Maechler, son déménagement vers le comté du Prince Édouard juste avant la pandémie a été plus que bénéfique.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

En décembre 2019 la chroniqueuse et réalisatrice Chrystelle Maechler quittait le centre-ville de Toronto pour s'établir dans le comté de Prince Edward, et ce, sans savoir qu'une pandémie allait frapper et engendrer un engouement pour les chalets et autres résidences plus près de la nature. Au micro de Claudia Hébert, elle a parlé de cette transition qu'elle a vécue en pleine crise sanitaire et de l'influence de son nouveau lieu de vie sur la façon dont elle a vécu la pandémie.

Je crois que ça a été un heureux hasard. [...] Même si c’est quand même un petit peu difficile pour tout le monde, je crois que le fait d’avoir été ici ça a beaucoup aidé.

Chrystelle Maechler, chroniqueuse et réalisatrice

La chroniqueuse a expliqué que la pandémie a accéléré leur transition totale vers le comté de Prince Edward. Étant tous deux des travailleurs indépendants depuis déjà plusieurs années, Chrystelle Maechler et son conjoint étaient déjà des habitués du travail à la maison. Ceci a en partie motivé leur désir de déménager afin de pouvoir se créer un espace de travail qui était séparé de l'espace de vie.

Le nouvel engouement pour le télétravail causé par la pandémie les a donc convaincus d'abandonner l'appartement torontois qu’ils avaient gardé après leur déménagement, en partie afin de pouvoir garder un pied dans la ville à des fins professionnelles.


Chrystelle Maechler a aussi parlé des autres bienfaits de ce changement d'adresse, dont la proximité aux producteurs maraîchers et son rapprochement à la nature et à sa nouvelle communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi