•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Vie de couple et pandémie : des défis de taille

Rattrapage du mercredi 12 août 2020
La vie de couple, un idéal de plus en plus difficile à atteindre

Plusieurs couples ont dû réévaluer leur relation pendant la pandémie.

Photo : iStock

On dit souvent que les voyages, les déménagements ou fonder une famille figurent parmi les meilleures manières de tester la durabilité et la compatibilité d'un couple. Mais qu'en est-il du confinement en temps de pandémie ?

En Chine, en Italie et même au Canada, certains avocats font état d’un nombre plus élevé de demandes de divorces, ce qui n’est pas surprenant selon le sexologue Jacques Babin.

Ce qu’on a pu remarquer dans les derniers mois ce sont les facteurs qui se sont rajoutés qui mettent plus de pression sur les couples , explique-t-il. Parmi eux, il évoque notamment les questions financières, le fait d’être confinés dans un espace restreint et aussi un taux d’abus de substances à la hausse au cours des derniers mois. Dernièrement, la question d’envoyer les enfants à l’école à la rentrée ou pas est aussi source de conflits pour certains couples.

La pandémie a donné beaucoup de temps d’introspection.

Jacques Babin, sexologue

Jacques Babin observe tout de même que plusieurs couples souhaitent travailler sur leur relation, ce qui est indicateur de bonne volonté selon le sexologue. Certains couples ont pris le temps, au cours des derniers mois, pour évaluer ce qui est réellement important pour eux, notamment leur partenaire et leur famille.

Jacques Babin dans le studio de l'émission Jonction 11-17, à Sudbury

Jacques Babin

Photo : Radio-Canada / Patrick Wright

Depuis les dernières semaines, je ne cesse de marier des gens , se réjouit Jacques Babin, qui a aussi une licence comme officiant de mariage. Il pense que les gens ne veulent pas passer plus de temps seuls, advenant une deuxième vague.

Intimité, rencontres numériques, et pandémie

Le sexologue estime que de plus en plus de personnes se tourneront vers les applications de rencontres pour trouver l’âme soeur, ou du moins un partenaire temporaire. Faisant référence aux conseils de certaines unités de santé publique qui recommandent de porter un masque lors des relations sexuelles, Jacques Babin demeure un peu sceptique.

L’affaire des relations intimes avec des masques, à moins que vous alliez à un bal masqué ou que vous aimiez les choses un peu différentes... malgré que ça pourrait être le fun.

Jacques Babin, sexologue

Faut pas se le cacher, faut quand même insérer un peu de spontanéité dans nos relations intimes, alors ça pourrait devenir un jeu, ajoute-t-il en riant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi