•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement: le manque à gagner persistant d'une fromagerie du Niagara

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Déconfinement: le manque à gagner persistant d'une fromagerie du Niagara

Rattrapage du lundi 27 juillet 2020
Des enseignes d'hôtels et de restaurants avec personne sur le trottoir.

Annie Allard explique que de par la proximité de la région du Niagara à la frontière américaine, les achats faits par les touristes américains étaient une partie importante de son chiffre d'affaires.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

La vie reprend peu à peu son cours normal dans les régions ontariennes déjà passées à la troisième étape du déconfinement. Seules les régions de Toronto, Peel et Windsor-Essex sont encore à la 2e étape.

Annie Allard, propriétaire la boutique Cheese Secrets dans le Niagara explique que même si elle a vu plus d'achalandage depuis le déconfinement de la région, il y a toujours un manque à gagner causé par la fermeture des frontières.

Je pense que 40 % de nos ventes de l’année dernière étaient [faites par] des Américains et du monde [d’un peu] partout aussi. Ça nous a affectés et ça nous affecte encore.

Annie Allard, propriétaire la boutique Cheese Secrets

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi