•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coiffeuse torontoise explique pourquoi elle a défié la loi

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Une coiffeuse torontoise explique pourquoi elle a défié la loi

Rattrapage du lundi 6 juillet 2020
Des chaises vides dans un salon de coiffure.

Les salons de coiffure ont rouvert leurs portes à Toronto le 24 juin dernier.

Photo : Getty Images

Une coiffeuse pour hommes de Toronto admet avoir vu des clients en pleine pandémie, alors que l'Ontario interdisait les services non-essentiels à domicile.

Depuis le 24 juin, les salons de coiffure de la Ville Reine ont rouvert leurs portes aux clients. Manue (nom fictif) n’a pourtant pas attendu le déconfinement et a servi ses clients à domicile en mai et en juin. La coiffeuse a justifié ses choix au micro de Marjorie April. Je ne faisais qu’une maison par jour. [...] Je portais des gants, un masque, une visière. Et le client aussi devait porter un masque.

En entrevue, la coiffeuse affirme qu’elle a bâti une relation de confiance avec ses clients. Elle a d’abord tenté de leur donner des instructions à distance, mais a décidé de recommencer à les coiffer à domicile.

Quand j’ai vu que le pays rouvrait dans différentes provinces, je me suis dit que c’était le temps de rebâtir cette confiance-là , affirme-t-elle. Manue indique aussi qu’elle a recommencé à coiffer ses clients pour des raisons professionnelles, personnelles et financières. Elle a avoué qu’elle ne savait pas qu’elle s’exposait à des amendes de dizaines de milliers de dollars en contrevenant à la loi et elle estime que personne n’est tombé malade par sa faute.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi