•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les traumatismes crâniens chez les joueurs de football

Y a pas deux matins pareils

Avec Marjorie April

En semaine de 6 h à 9 h

Les traumatismes crâniens chez les joueurs de football

Rattrapage du jeudi 30 janvier 2020
Superbowl

Superbowl

Photo : Reuters

À l'aube du 54e Super Bowl, le sujet de l'entraînement des joueurs et des risques de commotion cérébrale revient à l'avant-scène.

Selon la Dre Isabelle Gagnon, clinicienne-chercheuse à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, les commotions cérébrales ne sont pas toujours causées par l’activité physique intensive.

C'est un problème qui traverse les âges et les niveaux d’activité physique bien que ce soit plus prépondérant chez les athlètes.

La Dre Isabelle Gagnon, clinicienne-chercheuse à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

La clinicienne-chercheuse précise que les chocs reçus à la tête ne sont pas les seules causes des traumatismes crâniens et qu’un impact important qui incite un mouvement violent ou brutal de la tête est tout aussi susceptible de causer une commotion. Elle donne l’exemple des personnes âgées qui chutent souvent et sont tout aussi susceptibles d’être victimes de traumatismes crâniens.

Que ce soit le conditionnement physique, une meilleure détection ou les pratiques utilisées durant les entraînements, la Dre Isabelle Gagnon ajoute que le milieu du sport a tout de même mis en place plusieurs mesures pour améliorer la sécurité et la préparation des athlètes afin d’éviter et de mieux traiter les commotions cérébrales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi