Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du lundi 28 octobre 2019

Une rue fermée devant une école aux heures de pointe

Publié le

Une rue de Toronto bordée d'arbres est fermée à la circulation. On y voit des écoliers et des parents qui se rendent à l'école.
Une partie de l'avenue Mountview est fermée à la hauteur de l'école Keele Street Public School.   Photo : Radio-Canada / Elvis Nouemsi

Un tronçon de 200 mètres de l'avenue Mountview, près de l'école Keele Street Public School de Toronto, est consacré exclusivement aux piétons et fermé aux voitures du 28 au 31 octobre.

L’école Keele Street Public School a été choisie par l’organisme à but non lucratif 8 80 Cities pour la réalisation de ce projet pilote.

Le projet a été financé par une personne qui a été endeuillée à la suite d'un accident, ce qui lui a donné envie de financer un projet qui permet de parler de sécurité routière dans la ville, affirme Amanda O'Rourke, directrice générale de 8 80 Cities.

La rue est fermée le matin de 8h à 9h et en après-midi de 15h à 16h, lorsque les enfants arrivent à l’école et repartent.La portion de rue fermée est utilisée comme terrain de jeu pour les enfants.

Le conseiller municipal de Parkdale-High Park, Gord Perks, voit cette initiative d’un bon oeil.

Ce que nous voyons ici aujourd'hui, c’est le futur de Toronto. Les parents, les élèves et les groupes communautaires travaillent ensemble pour rendre les moments durant lesquels les enfants sont déposés ou récupérés plus sécuritaires.

Gord Perks, conseiller municipal de Parkdale-High Park

Au-delà de l'amélioration de la sécurité des enfants, 8 80 Cities espère également améliorer la qualité de l'air à proximité de l'école, puisque les parents qui déposent les enfants ont tendance à laisser le moteur tourner. Si le projet pilote est concluant, l’organisme pourrait étendre l’initiative à l’ensemble des écoles de Toronto.

.

Chargement en cours