Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du mardi 22 octobre 2019

Voter en français : beaucoup reste à faire, selon la FCFA

Publié le

L'entrée du bureau de vote à l’École Wilkinson à Toronto dans la circonscription de Toronto-Danforth.
L'entrée du bureau de vote à l’École Wilkinson à Toronto dans la circonscription de Toronto-Danforth.   Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Malgré les obligations d'Élections Canada en matière de langues officielles, voter en français s'est avéré difficile dans bon nombre de bureaux de scrutin.

Élections Canada indique :

En vertu de la Loi sur les langues officielles, il incombe au DS de voir à ce que les Canadiens puissent communiquer et recevoir des services dans la langue officielle de leur choix au bureau du DS et à ses autres bureaux, y compris les lieux de scrutin ordinaires, les lieux de vote par anticipation et les bureaux des DASS.

Site web d'Élctions Canada

Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA), Jean Johnson, l’a lui-même vécu dans sa circonscription, en Alberta. En entrevue à Y a pas deux matins pareils, il explique qu’il a voulu voter le jour du scrutin afin de voir s’il y avait des services en français. Il s’est heurté à des Bonjour ! Sorry, I don’t speak French.

Jean Johnson se dit déçu.

Il y a assez de citoyens parfaitement bilingues, ceux issus des programmes d’immersion, les francophones langue première. Il n’y aucune raison que ça ne puisse pas être fait.

Jean Johnson, président, FCFA
Un homme devant le drapeau canadien et une affiche indiquant la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada.
Jean Johnson, président de la FCFA. Photo : Radio-Canada/Angie Bonenfant

Il promet de relancer Élections Canada pour remédier à la situation,

Vers une réforme de la Loi sur les langues officielles

Jean Johnson rappelle que le gouvernement sortant et l’ensemble des principaux partis politiques ont pris des engagements quant à la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

On va relancer monsieur Trudeau dès cette semaine, promet-il.

La FCFA s’attend à ce que le projet de loi soit présenté à la Chambre des communes d’ici 6 mois.

La consultation a été faite de fond en large à maintes reprises par différents intervenants. Ce processus est terminé. On passe à la prochaine étape.

Jean Johnson, président, FCFA

Chargement en cours