Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marjorie April
Audio fil du jeudi 3 octobre 2019

Choisir nos vêtements de manière plus écologique

Publié le

Des vêtements accrochés à un support.
Est-ce que l'on observe un réel changement en matière de diversité et d'inclusion dans le domaine de la mode?   Photo : iStock

Dans une société habituée aux bas-prix offerts par le marché très polluant de la fast fashion, les choix vestimentaires on souvent un impacte écologique important. Léonie Daignault-Leclerc, auteure et créatrice de mode spécialisée en mode durable, nous invite à repenser comment choisir notre garde-robe.

Réduire sa consommation et opter pour la qualité

Si [le produit] est offert à ce prix-là, c’est qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond

Léonie Daignault-Leclerc

Les vêtements de qualité, même s’ils sont plus chers, auront une durée de vie plus longue. À plus long terme, Léonie Daignault-Leclerc affirme que cela est mieux pour l'environnement et le porte-monnaie. Ils ne devront pas être remplacés aussi souvent, ce qui réduit notre nécessité de consommer en achetant de nouveaux.

Le vêtement le plus écologique du monde c'est celui qu’on a déjà dans notre garde-robe

Léonie Daignault-Leclerc

L'importance du pays de fabrication

Léonie Daignault-Leclerc indique que les chances de mauvaises conditions de travail pour la main-d’oeuvre des pays développés sont minces à cause des réglementations qui les protègent. Quand il s’agit d’autres pays, il est plus difficile de vérifier les conditions de fabrication. Léonie Daignault-Leclerc conseille de se fier aux étiquettes: si l'environnement et les travailleurs sont pris en compte, la marque qui vend le vêtement le dira haut et fort.

Chargement en cours